Royaume-Uni: Harry a-t-il snobé Trump pour venger son épouse?
Actualisé

Royaume-UniHarry a-t-il snobé Trump pour venger son épouse?

Le duc de Sussex s'est montré très distant avec le président américain lors de sa visite à Buckingham lundi. Les récentes déclarations de Trump sur Meghan Markle seraient en cause.

par
joc

En visite au palais de Buckingham lundi, Donald Trump a participé à un banquet lors duquel il a loué le règne de la reine Elizabeth II, «une femme formidable». Cette dernière avait auparavant insisté sur «les valeurs communes et les intérêts partagés» entre les deux pays. «La reine et toute la famille royale ont été fantastiques», avait tweeté peu avant Trump, après avoir pris le thé avec le prince Charles

S'il y a bien un membre de la famille royale qui s'est abstenu de dérouler le tapis rouge au président américain, c'est le prince Harry. Son attitude distante, voire effacée, n'a pas échappé aux médias britanniques, qui ont une explication toute trouvée à ce comportement: le duc de Sussex en veut terriblement à Donald Trump. Dans une récente interview accordée au «Sun», le pensionnaire de la Maison-Blanche avait en effet qualifié Meghan Markle de «méchante», parce qu'elle l'avait traité de «misogyne» en 2016. Le président américain a nié avoir tenu ces propos, mais manque de bol, ils avaient été enregistrés.

Harry a visiblement du mal à digérer cette attaque contre sa belle. Selon la correspondante royale Emily Andrews, le duc de Sussex avait le visage fermé et «se tenait clairement en retrait» lors de la visite du palais menée par la reine. Sur les photos postées par la journaliste, on peut en effet voir Harry entrer dans la galerie aux côtés d'Ivanka, puis s'éloigner aussitôt pour ne pas se mêler au groupe ni être photographié avec Donald Trump. «Il est resté au fond de la pièce tout le temps, se balançant sur ses talons, l'air totalement indifférent», rapporte au «Mirror» une personne qui se trouvait dans la galerie. Ambiance...

Le presque sans-faute de Trump à Londres

Le presque sans-faute de Trump à Londres

Accueilli en grande pompe au Royaume-Uni, le président a fait l'éloge de la reine mais avait insulté le maire de Londres juste avant d'atterrir.

Ton opinion