25.07.2020 à 11:25

MEGXIT

Harry et Meghan ont tenté de prévenir la reine

Un livre revient sur l'éloignement du prince et de son épouse de la monarchie britannique.

Les auteurs espèrent que leur ouvrage permettra de «corriger» la narration qui avait été faite de cet événement et reviennent sur «la fatigue émotionnelle» du couple.

Les auteurs espèrent que leur ouvrage permettra de «corriger» la narration qui avait été faite de cet événement et reviennent sur «la fatigue émotionnelle» du couple.

AFP

«Seuls» et «sous pression», le prince Harry et son épouse Meghan ont tenté de prévenir la reine Elizabeth II avant de prendre leurs distances avec la monarchie britannique en janvier, avance un livre écrit sans la participation du couple et dont des extraits ont été publiés samedi par le Times.

Harry, sixième dans l'ordre de succession au trône britannique, et son épouse Meghan, ont affirmé via leur porte-parole ne pas avoir contribué à l'ouvrage «Finding Freedom» (Vers la liberté), qui paraitra le 11 août. Des amis du couple se sont en revanche livrés auprès des auteurs, les journalistes Omid Scobie et Carolyn Durand.

Dans leur livre plutôt favorable au couple, ils affirment que le prince Harry, 35 ans, était la force motrice de la décision de se mettre en retrait de la famille royale, quand de nombreux tabloïds ont incriminé l'actrice américaine de 38 ans.

Les auteurs espèrent que leur ouvrage permettra de «corriger» la narration qui avait été faite de cet événement et reviennent sur «la fatigue émotionnelle» du couple qui vit désormais à Los Angeles avec leur fils Archie, les décrivant comme «seuls» et «sous pression» au sein du palais royal.

Du coup de foudre à la rébellion

«Ils ne pouvaient compter que sur une petite poignée de gens au palais. En dehors de ce noyau restreint, aucune information n'était en sécurité», écrivent les auteurs, selon qui de multiples fuites vers la presse étaient organisées par des membres du personnel, que des amis du duc et de la duchesse de Sussex n'ont pas hésité à qualifier de «vipères».

Dans leur livre, M. Scobie et Mme Durand affirment que le prince Harry aurait envoyé un e-mail à la reine Elizabeth II et à son père, le Prince Charles, pour leur faire part de sa volonté de s'éloigner de ses devoirs royaux et de passer plus de temps à l'étranger. «Craignant une fuite par un membre du personnel», il ne serait pas rentré dans les détails, préférant en discuter de vive voix.

«Malgré de multiples relances auprès des services de son père», chargés d'organiser un rendez-vous officiel avec la reine tout début janvier, celui-ci n'a pas été planifié, conduisant finalement à leur annonce choc du 8 janvier, qui avait été très critiquée par la presse britannique, notamment car le couple n'aurait pas prévenu la monarque.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
26 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

René

26.07.2020 à 10:30

Je ne pense pas que la monarchie britannique en aye pour bien longtemps au décès de la reine. C'est comme l'United Kingdom avec les envies séparatistes de l'Ecosse bientôt suivie de l'Irlande du nord. Les magouilles de Boris Johnson pour gagner le référendum avec l'aide de la Russie sont en train de lui revenir en pleine figure.

Inèsk21

26.07.2020 à 08:35

Cet article était intéressant, je dit bien intéressant mais pas divertissant je dit bien... Ils doivent avoir le choix: choisir le chemin qu'ils ont envie de prendre (surtout qu'ils ont fait ça pour Megan mais aussi pour protéger leur fils). Ils doivent avoir le choix, la possibilité de faire ce qu'ils veulent sans être reniait de la famille, ou insulter des journalistes: comme ils l'ont fait pour laidy Diana....

Anna

26.07.2020 à 08:00

Tout est balayé sous le tapis dans cette famille et ceci depuis de nombreuses années,des scandales de Margareth à ceux du chouchou Andrew ,ce clan royal est toxique et ce n'est pas le seul ex. celui d'Espagne,au nom de la royauté tout était permis mais les temps changent heureusement et les lois s'appliquent pour tous.