Vancouver 2010: «Harry Potter» peut entrer dans l'Histoire
Actualisé

Vancouver 2010«Harry Potter» peut entrer dans l'Histoire

La première épreuve des Jeux olympiques de Vancouver mettra directement la Suisse dans l'ambiance samedi.

Simon Ammann tentera de rééditer son exploit de Salt Lake City en 2002 lors du concours au petit tremplin sur les installations de Whistler Mountain (18h45/19h45 heure suisse).

«Je ne cherche pas à copier ce que j'ai fait à Salt Lake City», prévient-il d'emblée. Actuel leader de la Coupe du monde, le Saint-Gallois n'a pas hésité à mettre en péril sa quête du globe de cristal pour préparer au mieux cette première épreuve olympique. En effet, le cirque blanc faisait escale à Willingen (All) le week-end passé sans que le double médaillé d'or de Salt Lake City ne s'y rende. Certes, Gregor Schlierenzauer s'est rapproché du Saint-Gallois, mais ce dernier a peut-être économisé quelques forces qui peuvent s'avérer décisives lors des deux manches de samedi.

Ammann n'a d'ailleurs pas hésité à affirmer que «les sauteurs présents lors de dernières épreuves pré-olympiques ne pourraient pas s'imposer à Vancouver».

Une place dans l'Histoire

A Vancouver, Simon Ammann possède une chance unique de se placer parmi les sauteurs les plus titrés de l'Histoire des Jeux olympiques. Pour l'heure, avec ses deux médailles d'or, il est derrière l'excentrique Finlandais Matti Nykänen (3 médailles d'or, 1 d'argent), le Norvégien Birgir Ruud et l'Allemand Jens Weissflog (2 médailles d'or, 1 d'argent). Un titre sur le petit tremplin le placerait donc au deuxième rang avec Nykänen dans le viseur.

Si le planeur du Toggenbourg est très fréquemment cité parmi les favoris, il n'est pas le seul à faire des rêves dorés. Les Autrichiens Gregor Schlierenzauer et Andreas Kofler peuvent très légitimement prétendre à un statut de favori. S'appuyant sur un style frisant la perfection et habituellement très bien noté, Wolfgang Loitzl possède tous les atouts pour grimper sur la plus haute marche du podium au nez et à la barbe de ses compatriotes.

Küttel, le déclic?

Les Japonais ne seront pas en reste lors de ce premier concours. Très performant sur les tremplins K90 si peu utilisés en Coupe du monde, le routinier Noriaki «kamikaze» Kasai (37 ans) aura à coeur de décrocher la première médaille olympique de son pays depuis la razzia de Nagano en 1998 avec les breloques de Kazuyoshi Funaki (or au grand tremplin, argent au petit), Masahiko Harada (bronze au grand tremplin) et l'or durant le concours par équipes.

Il y a quatre ans sur les sautoirs de Pragelato près de Turin, Andreas Küttel avait été le meilleur Helvète avec une 5e place sur le petit tremplin et un 6e rang sur le grand. Depuis le début de la saison, le champion du monde en titre peine à trouver ses repères tant à l'impulsion que durant la phase de vol. A Vancouver, il aura une chance d'oublier son début de saison désastreux, mais cela passe avant tout par une qualification réussie sur la piste d'élan de Whistler Mountain. Condition sine qua non à une pariticipation à la compétition de samedi.

Classement des qualifications pour le concours de saut à skis sur petit tremplin des jeux Olympiques 2010, disputées vendredi:

1. Michael Uhrmann (GER) 106,0 m 138,5 pts

2. Jakub Janda (CZE) 105,0 135,5

3. Michael Neumayer (GER) 105,5 135,0

4. Antonin Hajek (CZE) 105,0 134,5

5. Daiki Ito (JPN) 104,5 134,5

6. Noriaki Kasai (JPN) 105,5 133,5

. Harri Olli (FIN) 105,0 133,5

8. Janne Happonen (FIN) 104,5 133,0

9. Martin Schmitt (GER) 103,5 132,5

10. Tom Hilde (NOR) 103,5 132,0

11. Kalle Keituri (FIN) 103,0 130,0

12. Kamil Stoch (POL) 103,0 127,5

13. Emmanuel Chedal (FRA) 102,0 127,0

. Peter Prevc (SLO) 101,5 127,0

15. Krzysztof Mietus (POL) 101,5 126,5

. Jernej Damjan (SLO) 102,5 126,5

17. Stefan Hula (POL) 101,5 125,5

18. Vincent Descombes Sevoie (FRA) 100,5 123,5

. Roman Koudelka (CZE) 100,0 123,5

. Pascal Bodmer (GER) 100,5 123,5

21. Anders Bardal (NOR) 99,5 122,5

22. Kim Hyun-ki (KOR) 99,0 121,5

23. Volodymyr Boshchuk (UKR) 99,0 120,5

. Andreas Küttel (SUI) 99,0 120,5

25. David Lazzaroni (FRA) 97,5 117,5

26. Denis Kornilov (RUS) 97,5 117,0

27. Primoz Pikl (SLO) 97,5 116,5

. Pavel Karelin (RUS) 97,5 116,5

29. Alexey Korolev (KAZ) 97,0 116,0

30. Peter Frenette (USA) 97,0 115,0

31. Nikolay Karpenko (KAZ) 97,0 114,5

32. Andrea Morassi (ITA) 96,5 114,0

33. Dimitry Ipatov (RUS) 96,0 113,5

. Taku Yakeuchi (JPN) 96,0 113,5

35. Nicholas Alexander (USA) 96,0 113,0

. Sebastian Colloredo (ITA) 96,0 113,0

37. Vitaliy Shumbarets (UKR) 95,5 112,0

. Lukas Hlava (CZE) 95,5 112,0

39. Shohei Tochimoto (JPN) 95,0 111,0

40. Anders Johnson (USA) 93,5 108,5

. Choi Heung-chul (KOR) 93,5 108,5

Non-qualifiés:

42. Tomas Zmoray (SVK) 94,0 107,5

43. Choi Yong-jik (KOR) 93,5 107,0

44. Mackenzie Boyd-Clowes (CAN) 92,5 105,0

45. Ilja Rosliakov (RUS) 92,0 104,5

46. Trevor Morrice (CAN) 92,0 103,5

47. Stefan Read (CAN) 91,5 103,0

48. Oleksandr Lazarovych (UKR) 90,5 100,0

49. Eric Mitchell (CAN) 89,0 98,5

50. Alexadre Mabboux (FRA) 89,0 97,5

Disqualifié: Roberto Dellasega (ITA)

Pré-qualifiés:

Simon Ammann (SUI), Gregor Schlierenzauer (AUT), Thomas Morgenstern (AUT), Andreas Kofler (AUT), Wolfgang Loitzl (AUT), Adam Malysz (POL), Janne Ahonen (FIN), Anders Jacobsen (NOR), Bjoern Einar Romoeren (NOR), Robert Kranjec (SLO) (ats)

Déjà dans le coup

Simon Ammann a réalisé une jolie performance lors des qualifications sur le petit tremplin des JO de Vancouver avec un bond à 103 mètres, dans le sillage des meilleurs. De son côté, Andreas Kuettel s'est qualifié pour le concours de samedi (18h45/19h45 heure suisse) en prenant la 23e place avec un essai mesuré à 99m.

Dans une épreuve dominée par l'Allemand Michael Uhrmann, Andreas Kuettel n'a eu aucun problème à faire partie des heureux élus en vue du premier des deux concours olympiques. Avec quarante tickets disponibles, seule une catastrophe aurait éliminé le champion du monde en titre de l'épreuve de samedi. Par chance, il a assuré l'essentiel grâce à un saut propre, sans fioriture.

Loin de ces considérations, Simon Ammann a poursuivi sereinement sa préparation en dominant le saut d'essai du matin avant de laisser la vedette à Gregor Schlierenzauer lors des qualifications, qui n'avaient pas d'importance pour eux puisqu'ils font partie des dix sauteurs pré-qualifiés (top-10 de la Coupe du monde).

L'Autrichien a sauté quatre mètres de plus que le Saint-Gallois, mettant une pression supplémentaire à Simon Ammann. Le Toggenbourgeois avait décidé de s'élancer avec moins d'élan que son principal rival pour ce deuxième envol. Le Tyrolien semble bien en forme malgré la fatigue accumulée avec son programme démentiel. Le week-end passé, il avait décidé de participer au concours de Willingen (All) et semble avoir parfaitement digéré le décalage horaire.

Ton opinion