Attentats à Paris: «Hasna Boulahcen est une victime du terrorisme»
Actualisé

Attentats à Paris«Hasna Boulahcen est une victime du terrorisme»

La famille de la jeune femme, morte dans l'assaut de Saint-Denis le 18 novembre, a déposé plainte contre X pour terrorisme.

par
nc
«Le seul statut qui lui reste est qu'elle est victime du terrorisme», explique l'avocat de la famille de la jeune femme, dont une partie vit en Moselle.

«Le seul statut qui lui reste est qu'elle est victime du terrorisme», explique l'avocat de la famille de la jeune femme, dont une partie vit en Moselle.

photo: Kein Anbieter/dr

«Hasna n'est pas complice, Hasna n'est pas terroriste, elle n'est pas non plus kamikaze comme on l'avait présentée», explique Fabien Ndoumou au micro d'iTELE. L'avocat de la famille d'Hasna Aït Boulahcen, morte dans l'assaut donné par le Raid dans un appartement de Saint-Denis, cinq jours après les attentats du 13 novembre, s'interroge sur le «statut juridique» de la jeune femme de 26 ans. Et confirme que sa famille a déposé plainte contre X pour terrorisme et s'est constituée partie civile il y a quelques jours.

«Le seul statut qui lui reste est qu'elle est victime du terrorisme», ajoute l'avocat. Hasna Aït Boulahcen est morte durant l'assaut, «sans doute asphyxiée après l'explosion de la ceinture d'un kamikaze dans l'appartement». Rappelons qu'elle se trouvait là en compagnie notamment d'Abdelhamid Abaaoud, considéré comme l'un des cerveaux des attentats de Paris, qu'elle appelait «mon cousin» et qu'elle avait revu dès le 15 novembre.

Hasna Aït Boulhacen a longtemps vécu avec sa mère en région parisienne, mais venait régulièrement rendre visite à son père, dans une cité de Creutzwald, en Moselle. Sur les réseaux sociaux, elle indiquait même avoir fréquenté l'Université Paul-Verlaine, à Metz.

(nc/20 minutes)

Ton opinion