Actualisé 19.12.2012 à 11:32

Horlogerie

Hausse de 100 francs des salaires minimaux exigée

Unia réclame 100 francs d'augmentation des salaires minimaux compte tenu de la bonne santé du secteur horloger.

Le syndicat Unia a dénoncé mercredi l'attitude des représentants patronaux de l'horlogerie, qui ont quitté la table des négociations salariales pour 2013. Compte tenu de la bonne santé de la branche, il réclame une hausse de 100 francs des salaires mensuels minimums.

Unia insiste en particulier dans un communiqué sur le risque de dumping salarial qui menace le secteur, en raison du recours accru de l'industrie horlogère en phase d'expansion à du personnel frontalier, notamment dans l'Arc jurassien où s'ouvrent de nouveaux centres de production. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!