Horlogerie: Hausse des exportations, la première depuis 20 mois
Actualisé

HorlogerieHausse des exportations, la première depuis 20 mois

Le secteur, en crise depuis plus d'une année et demie, a publié des chiffres encourageants pour le mois de mars.

Keystone/Archives/Photo d'illustration

L'industrie horlogère suisse voit le bout du tunnel. Les exportations ont enregistré en mars leur première hausse mensuelle après 20 mois consécutifs de baisse. Elles ont progressé de 7,5% en comparaison annuelle, à 1,6 milliard de francs.

Ce résultat «réjouissant» doit toutefois être relativisé, indique jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans un communiqué. Il a en effet bénéficié de deux jours ouvrables supplémentaires et d'un effet de base très favorable.

Corrigées de jours ouvrables, les exportations horlogères ont en effet reculé de 2,6%, précise l'Administration fédérale des douanes (AFD). En volume, les ventes à l'étranger ont progressé de 8,5% en mars, à 2 millions de pièces.

Si les montres en métaux précieux sont restées en recul en mars (-0,7%), les autres catégories se sont inscrites en hausse soutenue. Les garde-temps en acier (+12,5%) et bimétalliques (+15,1%) ont enregistré une augmentation à deux chiffres. Les «autres matières» ont bondi de 49%.

Hong Kong se reprend

A l'exception de l'Italie (-9,1% à ), les principaux marchés d'exportation ont tous progressé. La Chine, en reprise depuis l'été dernier, affiche notamment un bond de 37,7%, tandis que Hong Kong a mis fin à 25 mois de reculs marqués, avec une hausse de 18,1%.

Les Etats-Unis ont continué leur évolution hésitante, avec un bon résultat mensuel (+15,6%), mais une orientation à moyen terme clairement négative. Malgré une augmentation de 8,3%, le Japon traverse une période de repli depuis plusieurs mois.

Le Royaume-Uni a poursuivi sa tendance à la hausse, profitant du niveau de la livre. Les autres principaux marchés européens ont vu leur valeur diminuer, de même que Singapour (-1%) et les Emirats arabes unis (-20,8%).

Le luxe en verve

Les exportations de montres entre 200 et 500 francs (prix à l'exportation) ont connu une croissance de plus de 20%, que ce soit en nombre de pièces ou en valeur. Les produits de moins de 200 francs ont affiché une légère baisse en valeur (-2%), mais avec des volumes en hausse (+6,2%).

Au-dessus de 500 francs, la progression s'est située près de la moyenne générale, précise la FH. Le segment de prix 500-3000 francs a progressé de 4,1% en volume et de 7,5% en valeur. Les montres de plus de 3000 francs ont gagné 10,7% en nombre de pièces écoulées et 8,3% en valeur. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion