Genève: Hausse des logements inoccupés
Actualisé

GenèveHausse des logements inoccupés

Le nombre d'apparts vides a connu une nette progression en 2014 à Genève. Mais pas de quoi régler la pénurie qui sévit.

par
jcu

Alors que la pénurie d'apparts fait rage au bout du lac, on apprend que les logements inoccupés ont bondi de près de 40% en une année. D'après l'Office cantonal de la statistique, et relevé par la «Tribune de Genève», ils sont passés de 1069 en 2013 à 1473 l'an passé. Les logements vides, soit ceux retirés du marché de la location, ont plus que doublé. Il s'agit de ceux qui sont généralement en rénovation. Des retards dans les demandes d'autorisation en serait la cause.

Hausse également des logements vacants, qui n'ont donc pas trouvé preneur. La raison: le prix trop élevé et donc inadapté au marché d'appartements haut de gamme, selon le secrétaire général de l'Union des professionnels de l'immobilier, contacté par le quotidien genevois.

Ton opinion