Fribourg: Hausse des taxes à l'uni: les étudiants inquiets
Actualisé

FribourgHausse des taxes à l'uni: les étudiants inquiets

Le rectorat de l'université de Fribourg souhaite augmenter les taxes semestrielles. Le Conseil d'Etat doit encore trancher.

par
akh
L'université de Fribourg.

L'université de Fribourg.

Keystone

Le 9 novembre prochain, des étudiants de l'Université de Fribourg se réuniront pour protester contre une possible hausse des taxes d'inscription. L'Association générale des étudiants de l'Université de Fribourg (AGEF) a réagi suite à l'annonce de cette décision prise par le rectorat. Ce dernier demande au Conseil d'Etat une hausse des taxes semestrielles, révèle la RTS. Elles s'élèvent à 655 francs actuellement et pourraient passer à 855 francs dès la rentrée 2018.

Suite à la planification pluriannuelle 2018-2022, le rectorat a jugé que l'augmentation était la meilleure solution pour mener à bien l'ensemble des projets prévus. Astrid Epiney, la rectrice de l'Université de Fribourg, explique que l'aide cantonale ne suffira pas. «Nous estimons que les étudiants aussi devraient participer à ces projets, qui au fond leur profiteront aussi», a-t-elle ajouté au micro de la RTS.

Pétition en ligne

L'AGEF a lancé une pétition en ligne pour exprimer leur mécontentement. L'association demande au canton de réexaminer le budget de l'université, d'abandonner le projet de hausses des taxes et le développement des aides financières cantonales, indique «La Liberté». Jean-Thomas Vacher estime que cette hausse pourrait être «la goutte d'eau qui fait déborder le vase», tout en souhaitant la poursuite du dialogue pour accompagner les étudiants qui ne pourraient pas assumer une partie ou la totalité des coûts d'inscription, rapporte le quotidien.

En décembre 2016, l'université de Genève avait annulé l'instauration d'une inscription payante suite à la mobilisation des étudiants. De son côté, l'EPFL avait annoncé que les frais d'études seraient doublés en 2017.

Ton opinion