Mexique: Haut responsable du cartel de Sinaloa arrêté
Actualisé

MexiqueHaut responsable du cartel de Sinaloa arrêté

La police mexicaine a arrêté le fils du «parrain» du plus puissant cartel de la drogue du pays, le cartel de Sinaloa.

Vicente Zambada, surnommé «El Vicentillo», est le chef présumé des opérations et de la sécurité pour l'organisation dirigée par son père, Ismael Zambada, considéré comme l'un des principaux barons de la drogue du pays.

Le fils a été interpellé mercredi sur dénonciation dans un quartier chic de la capitale, ainsi que cinq gardes du corps, a précisé le général Luis Arturo Oliver, membre de l'état-major de l'armée au cours d'un point presse conjoint avec les responsables du bureau du procureur de la république.

Selon lui, il s'agit d'un coup dur pour le cartel, «El Vicentillo» étant l'un des quatre chefs suprêmes de l'organisation.

Cette interpellation est une des dernières actions en date contre le cartel de Sinaloa. Le mois dernier, les Américains avaient annoncé l'arrestation de quelque 755 membres présumés de l'organisation du côté Etats-Unis de la frontière. En octobre 2008, Jesus «El Rey» Zambada, frère d'Ismael, avait été arrêté et inculpé pour complicité de trafic de cocaïne et d'amphétamines via l'aéroport de Mexico.

Le cartel est notamment accusé d'avoir versé des pots-de-vins à des hauts responsables du cartel, y compris l'ex-«tsar» anti-drogue Noe Ramirez.

La guerre contre la drogue bat son plein au Mexique, où elle s'est traduite en 2008 par l'assassinat de plus de 6'200 personnes. Depuis son entrée en fonctions le 1er décembre 2006, le président Felipe Calderon a mobilisé des milliers de policiers et soldats pour s'attaquer à ce fléau. Ces dernières semaines, des milliers de soldats ont été déployés à Ciudad Juarez, sur la frontière avec le Texas et coeur de la violence liée à la drogue.

Joaquin «El Chapo» Guzman, un des quatre dirigeants présumés du cartel de Sinaloa, a fait reparler de lui récemment, son nom figurant sur la liste des hommes les plus riches de la planète dressée par le magazine «Forbes». Sa fortune a été évaluée à un milliard de dollars, et sa présence sur cette liste a provoqué la colère des autorités mexicaines. (ap)

Ton opinion