Actualisé 13.07.2012 à 09:32

FIFAHavelange ne sera pas sanctionné

Sepp Blatter s'est dit jeudi impuissant face à Havelange et ses pots de vin, mais le Congrès pourrait lui venir en aide.

Sepp Blatter ne peut pas sanctionner son prédécesseur.

Sepp Blatter ne peut pas sanctionner son prédécesseur.

Le président de la Fifa Joseph Blatter a affirmé jeudi ne pas pouvoir sanctionner son prédécesseur Joao Havelange, accusé par la justice suisse d'avoir, avec son ex-gendre Ricardo Teixeira, touché d'énormes pots de vin d'International Sport and Leisure (ISL).

Les attendus de la justice helvétique rendus publics et publiés par la BBC mercredi indiquent que Joao Havelange, 96 ans et président de la Fifa pendant 24 ans jusqu'à l'élection de Sepp Blatter en 1998, touchait au moins 1,5 million de francs suisses et Ricardo Teixeira, alors président de la Confédération brésilienne et vice-président de la Fifa, au moins 12,74 millions de fr..

ISL, une société de marketing ayant l'exclusivité des droits pendant plusieurs Coupes du monde de football, avait fait faillite en 2001 avec une dette de quelque 300 millions de dollars (245 millions d'euros).

Pas illégal en Suisse au moment des faits

«Je n'ai pas le pouvoir de demander des comptes» à Havelange, a déclaré Blatter sur www.fifa.com. Le Congrès (de la Fifa) l'a nommé Président honoraire. Seul le Congrès peut décider de son avenir».

Blatter a insisté sur le fait que de tels versements n'étaient pas illégaux en Suisse à l'époque et qu'ils «pouvaient même être déduits des impôts à titre de frais professionnels».

Havelange, membre du Comité international olympique depuis 1963, occupait la présidence de la Fifa de 1974 à 1998 avant d'être remplacé par Joseph Blatter, le secrétaire général pendant de longues années. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!