Actualisé 18.11.2018 à 14:57

Football

Hazard, deuxième du nom

Thorgan Hazard (25 ans) cartonne depuis le début de la saison avec Mönchengladbach. Il devrait être titulaire dimanche contre la Suisse.

de
Tim Guillemin, Lucerne
Thorgan Hazard (à droite) confesse être "moins fort" que son frère.

Thorgan Hazard (à droite) confesse être "moins fort" que son frère.

Reuters

«Je suis moins fort que lui.» D'emblée, Thorgan Hazard stoppe toute comparaison possible avec son grand frère Eden. Les deux hommes ont deux ans d'écart et une différence de talent bien réelle. «Ca ne sert à rien de vouloir jouer à ce jeu-là. Chacun a sa carrière, mais je suis fier de ce que j'accomplis», a lâché le «petit frère» cette semaine, en préparation du choc contre la Suisse, dimanche à Lucerne (20h45).

Les deux hommes ont pourtant connu des trajectoires assez semblables, en tout cas au début de leur carrière. Nés en Belgique, ils ont choisi la France pour apprendre le football. Eden à Lille, Thorgan à Lens. Dans les deux cas, tout près de la frontière. «En fait, j'avais le choix entre Lens et Lille, mais je ne voulais pas faire la même chose qu'Eden», a souri Thorgan, qui a pourtant rejoint son frère en 2012 à Chelsea. Lui a joué dans la réserve du club londonien, tandis qu'Eden y est rapidement devenu l'un des meilleurs joueurs du monde.

Sacrées statistiques

Alors, Thorgan est allé gagner sa vie, d'abord à Zulte-Waregem, dans son pays, puis au Borussia Mönchengladbach. D'abord en prêt, puis en transfert définitif. Et là, c'est peu dire qu'il s'éclate puisque cette saison, il a marqué sept fois et réussi quatre passes décisives en onze matches de Bundesliga! Aligné côté droit dans le 4-3-3 de Dieter Hecking, le Belge est décisif à chaque sortie. Et vu qu'Alassane Plea cartonne côté gauche, les «Fohlen» sont deuxièmes de Bundesliga. Bref, tout se passe bien pour Hazard, deuxième du nom.

Sous contrat jusqu'en 2020, l'attaquant éveille d'ailleurs l'intérêt de plusieurs grands clubs européens. Selon la «Gazzetta dello Sport», l'AS Rome se serait déjà positionnée et Mönchengladbach aurait fixé le prix de son joueur à 30 millions de francs suisses. Il se dit aussi dans les milieux bien informés que Lucien Favre apprécierait le profil de «Hazard 2» et se verrait bien lui proposer un contrat à Dortmund.

En attendant, Thorgan Hazard continue son chemin, qui croisera celui de la Suisse ce dimanche. Plutôt que d'être aligné en attaque, il y a de grandes chances qu'il débute dans le couloir gauche du 3-4-3 de Roberto Martinez, en lieu et place de Yannick Carrasco, absent pour cette rencontre. C'est à ce poste qu'il a joué jeudi dernier face à l'Islande, d'ailleurs (2-0).

«Je nous vois pas jouer le nul»

Sachant qu'un match nul suffirait au bonheur de la Belgique ce dimanche soir, faut-il s'attendre à une rencontre fermée? Pas à en croire Thorgan Hazard: «Je nous vois mal jouer pour le nul. On n'a jamais joué pour le nul. Ce n'est pas dans la tête de l'équipe ni celle du coach.» Lui espère profiter de ce match pour marquer un but ou une passe décisive. Pour les Diables Rouges, mais aussi dans le cadre d'un pari qui oppose les trois frères Hazard chaque année.

Eden, Thorgan et Kylian font en effet les comptes à la fin de chaque saison et celui des trois qui compte le moins de buts et de passes décisives doit payer à manger aux deux autres. Kylian, âgé de 23 ans, est déjà quasiment assuré de perdre cette année encore. Prêté par Chelsea au Cercle Bruges, il n'a joué que quatre matches cette saison et marqué un seul but. A lui l'addition.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!