Swiss Football League: Heinrich Schifferle futur président
Actualisé

Swiss Football LeagueHeinrich Schifferle futur président

La Swiss Football League désignera vendredi le successeur de Thomas Grimm à sa présidence. Ce sera selon toute vraisemblance le Zurichois Heinrich Schifferle.

Egratigné pour sa gestion de plusieurs dossiers épineux, Thomas Grimm ne sera plus, dès vendredi, le président de la Swiss Football League. Son successeur sera, après une élection qui semble déjà jouée lors de l'Assemblée générale la SFL au Stade de Suisse à Berne, le Zurichois Heinrich Schifferle.

Heinrich Schifferle, actuel vice-président du FC Winterthour (Challenge League), est le chef des finances de la SFL depuis 2003 et est membre du comité depuis 1999. Il était déjà candidat à la présidence en juin 2009 mais s'était retiré trois jours avant le vote pour des motifs familiaux.

Le poste était alors revenu à Thomas Grimm, président des Young Boys. Grimm a décidé de ne pas se représenter, bien trop fragilisé par un été catastrophique pour lui. Les deux dossiers les plus «chauds» du moment lui avaient en effet été retirés par ses collègues, à savoir celui de la lutte entre «Cinetrade/Teleclub» et la «SSR» pour l'obtention des droits TV de l'Axpo Super League et l'affaire FC Sion, dans laquelle le président avait notamment pris sur lui de suspendre, quelques minutes seulement avant le coup d'envoi d'un match à Bâle, les six recrues valaisannes dont quelques unes étaient en train de s'échauffer.

Pour renforcer l'influence de la SFL

L'accession programmé de Schifferle à la présidence de la Ligue, dont il est un des «poids lourds», marque nettement la volonté de renforcer une instance qui a parfois perdu en crédibilité ces dernières années. Un projet qui passe aussi par les élections d'autres personnages incontournables du football suisse au comité de la SFL: le futur président de Bâle Bernhard Heusler, Ilja Kaenzig (délégué du conseil d'administration des Young Boys) ou Walter Stierli (président de Lucerne), lesquels se disputeront les deux sièges laissés vides par les partants Alexandre Rey et Aniello Fontana.

Pour cette élection qui aura lieu vendredi après-midi au Stade de Suisse, les dix clubs de Super League disposent de 1,6 voix chacun tandis que les 16 formations de Challenge en ont une par tête. (ats)

Ton opinion