Avion en feu à Moscou: Héroïque, cette hôtesse de l'air a lutté jusqu'au bout

Actualisé

Avion en feu à MoscouHéroïque, cette hôtesse de l'air a lutté jusqu'au bout

Rescapée, Tatyana Kasatkina raconte comment elle a dû agripper les passagers pour les balancer le plus vite possible sur le toboggan de secours. Un de ses collègues a perdu la vie.

par
joc

Quarante-et-une personnes ont perdu la vie dans l'avion de la compagnie russe Aeroflot qui s'est entièrement embrasé, dimanche à Moscou. Si l'on dénombre pour l'heure 37 survivants, c'est en partie grâce à Tatyana Kasatkina, une hôtesse de l'air héroïque. L'employée de 34 ans se souvient que dès l'apparition des flammes, tout est allé extrêmement vite. «Tout le monde s'est levé de son siège et s'est mis à avancer, alors que l'avion était toujours en mouvement, à une vitesse considérable», raconte la Russe au «Sun».

Tatyana Kasatkina se souvient avoir vu une femme terrifiée passer un coup de fil: «Elle disait «On est en feu, on est en train de tomber», rapporte l'hôtesse de l'air. L'employée raconte avoir ouvert la porte de l'avion «à coups de pieds» avant de littéralement empoigner les passagers et les balancer sur le toboggan de secours. «Pour accélérer les choses, je les attrapais par le col, par derrière», relate l'hôtesse rescapée.

L'enfer vu de l'intérieur

Dimanche, un avion en flammes a dû effectuer un atterrissage d'urgence à Moscou. Treize personnes sont mortes. Une vidéo montre l'enfer vécu de l'intérieur.

La Russe décrit des scènes de panique terribles: «Ils criaient tous qu'ils étaient en feu. Mais à ce moment-là, il n'y avait pas de flammes à l'intérieur de la cabine», témoigne-t-elle. La trentenaire aurait pu prendre la fuite très rapidement, mais elle a aidé le plus de monde possible avant de sauver sa peau. Elle a d'ailleurs perdu un collègue qui, comme elle, est resté jusqu'au bout pour guider les passagers pris de panique. Maxim Moiseev ne s'en est malheureusement pas sorti. «Les dernières personnes rampaient pour sortir», se souvient la trentenaire, bouleversée.

Ils voulaient récupérer leurs bagages

«Je remercie Dieu et l'hôtesse de l'air qui m'a sauvé. Ils ont été tout le temps avec nous, ils nous ont aidés à monter sur le toboggan et à sortir. Il faisait sombre et extrêmement chaud à l'intérieur», témoigne Dmitry Khlebnikov, un passager. D'après plusieurs rescapés, certains passagers assis à l'arrière de l'avion se sont retrouvés bloqués par des personnes installées plus à l'avant, qui voulaient récupérer leurs bagages avant de quitter l'appareil. Les portes de secours situées à l'arrière n'étaient pas accessibles à cause de l'incendie.

Comme il s'agissait d'un vol interne, les autorités s'attendent à ce qu'une large majorité des victimes soit de nationalité russe. Le décès de Jeremy Brooks, citoyen américain, a cependant d'ores et déjà été confirmé.

Ton opinion