Italie: Heurts à Turin entre policiers et antifascistes
Publié

ItalieHeurts à Turin entre policiers et antifascistes

Une centaine de militants d'extrême gauche, protestant contre un rassemblement d'extrême droite à Turin, se sont confrontés à la police jeudi soir.

Les policiers sont intervenus en faisant usage d'un canon à eau et de gaz lacrymogènes. (Jeudi 22 février 2018)

Les policiers sont intervenus en faisant usage d'un canon à eau et de gaz lacrymogènes. (Jeudi 22 février 2018)

AFP

Des échauffourées ont opposé jeudi soir des policiers à une centaine de militants d'extrême gauche à Turin. Ils entendaient protester contre un rassemblement d'extrême droite prévu dans cette ville du nord de l'Italie. Ce regain de violences intervient à dix jours des élections législatives.

Plusieurs dizaines de manifestants «antifascistes» ont tenté de franchir un cordon de police afin d'atteindre un hôtel où le parti d'extrême droite Casapound organisait une réunion pour ses candidats. Les protestataires ont été tenus à distance par des policiers en tenue anti-émeutes. Ces derniers sont ensuite intervenus en faisant usage d'un canon à eau et de gaz lacrymogènes.

Trois policiers ont été légèrement blessés, a rapporté l'agence de presse italienne AGI. Les forces de l'ordre ont procédé à un certain nombre d'interpellations, mais aucun chiffre précis n'a été donné.

Le parti Casapound a obtenu 9% des voix lors des élections municipales en novembre dernier à Ostie, à la périphérie de Rome, mais cette petite formation n'a jamais eu de député et il semble peu probable, au vu des sondages, qu'il en ait à la faveur des élections législatives du 4 mars prochain. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion