Actualisé 18.04.2017 à 20:17

Football - Champions LeagueHeurts entre supporters et policiers au Bernabeu

Alors que l'arbitre venait de siffler la pause, des combats ont éclaté entre fans du Bayern et forces de l'ordre madrilènes au stade Santiago Bernabeu.

1 / 12
Alors que l'arbitre venait de siffler la pause, des combats ont éclaté entre fans du Bayern et forces de l'ordre madrilènes au stade Santiago Bernabeu.

Alors que l'arbitre venait de siffler la pause, des combats ont éclaté entre fans du Bayern et forces de l'ordre madrilènes au stade Santiago Bernabeu.

Matthias Hangst
Des accrochages entre stadiers et supporters ont provoqué la mise en place d'un cordon policier, retiré à la reprise, autour d'un bloc de Munichois.

Des accrochages entre stadiers et supporters ont provoqué la mise en place d'un cordon policier, retiré à la reprise, autour d'un bloc de Munichois.

Matthias Hangst
Certains policiers casqués ont alors fait usage de leurs matraques avant d'encercler la zone concernée.

Certains policiers casqués ont alors fait usage de leurs matraques avant d'encercler la zone concernée.

AP/Daniel Ochoa de Olza

Des heurts ont brièvement éclaté entre supporters munichois et policiers espagnols mardi dans la tribune visiteurs du stade Santiago-Bernabeu à la mi-temps du quart retour de Ligue des champions entre Real Madrid et Bayern Munich (0-0 à la pause), ont constaté des journalistes de l'AFP.

Alors que l'arbitre venait de siffler le renvoi au vestiaire, des accrochages entre stadiers et supporters ont provoqué la mise en place d'un cordon policier, retiré à la reprise, autour d'un bloc de Munichois. Certains policiers casqués ont alors fait usage de leurs matraques avant d'encercler la zone concernée.

Cette intervention musclée a semble-t-il ramené le calme, malgré les sifflets nourri du reste du parcage visiteurs, qui rassemblait environ 4200 supporters du Bayern.

Ce match, classé «à haut risque» comme c'est habituellement le cas à Madrid pour les rencontres de ce niveau en C1, a lieu après que plusieurs rencontres européennes ont été émaillées d'incidents, parfois graves. Quelque 1.800 agents ont été mobilisés et la sécurité renforcée lors du match et dans les zones touristiques.

La semaine dernière, une attaque à l'explosif avait visé le bus des joueurs du Borussia Dortmund en Allemagne avant une rencontre de C1 contre Monaco, et la rencontre d'Europa League entre les Français de Lyon et les Turcs de Besiktas avait viré au chaos, avec des violences en dehors du stade et en tribunes. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!