Actualisé

Soutien à la SyrieHillary Clinton met en garde l'Iran et la Russie

La secrétaire d'Etat américaine, qui quitte son poste vendredi, a mis en garde jeudi l'Iran et la Russie pour le soutien militaire et financier qu'ils apportent au régime syrien. Elle a même accusé Téhéran d'accroître cette aide.

Hillary Clinton quitte son ministère vendredi pour passer le témoin à John Kerry.

Hillary Clinton quitte son ministère vendredi pour passer le témoin à John Kerry.

«Les Iraniens ont dit clairement depuis un certain temps que le maintien au pouvoir (du président syrien Bachar al-)Assad était l'une de leurs priorités et nous pensons qu'ils ont agi en conséquence en envoyant davantage de personnels pour aider Assad et pour appuyer les forces armées», a dit Mme Clinton.

Après 22 mois de conflit en Syrie qui ont fait au moins 60'000 morts, la secrétaire d'Etat a relevé que «les Iraniens (étaient) impliqués activement depuis le tout début».

«Il semble que cette implication soit peut-être en train de croître, ce qui nous inquiète», a encore déclaré Mme Clinton dans son dernier entretien à une dizaine de journalistes accrédités au département d'Etat.

Armements fournis

La cheffe de la diplomatie américaine, qui quitte son ministère vendredi pour passer le témoin à John Kerry, a souligné que les Iraniens «étaient en train d'améliorer la qualité des armements (fournis) à Assad».

Mme Clinton a également accusé Moscou, grand soutien au régime de Bachar al-Assad, de «continuer de fournir une assistance financière et militaire» à Damas.

«Les Russes ne sont pas des spectateurs passifs dans leur appui à Assad. Ils ont été beaucoup plus actifs sur de nombreux fronts», a-t-elle estimé. «Leur défense d'Assad au Conseil de sécurité (de l'ONU) a été la partie la plus visible de (leur aide), mais ils ont essayé de protéger le régime par bien d'autres moyens», a encore accusé la secrétaire d'Etat sortante. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!