Elections américaines: Hillary Clinton ne se présentera pas

Actualisé

Elections américainesHillary Clinton ne se présentera pas

La secrétaire d'Etat américaine et ex-First Lady Hillary Clinton a exclu vendredi de se présenter aux élections présidentielles des Etats-Unis de 2012 ou de 2016.

Hillary Clinton ne se présentera pas aux prochaines présidentielles.

Hillary Clinton ne se présentera pas aux prochaines présidentielles.

Hillary Clinton juge que les Etats-Unis seraient prêts à porter une femme à la Maison Blanche. Candidate à l'investiture démocrate en 2008, Mme Clinton indique dans une série d'entretiens accordés à la presse néo-zélandaise qu'elle n'a pas l'intention de renouveler l'expérience, démentant les rumeurs alimentées par la lourde défaite démocrate de mardi, aux élections de mi-mandat.

Priée de dire si sa candidature était exclue, Hillary Clinton a répondu par l'affirmative à la chaîne TV3. «Oh oui, oui. Je suis ravie de ce que je fais en tant que secrétaire d'Etat», a-t-elle expliqué, selon un reporter américain.

Dans une autre interview accordée à TV New Zealand, elle souhaite que les électeurs américains puissent élire une femme et juge la chose possible. Priée de dire si elle se voit dans ce rôle, elle répond: «Eh bien, pas moi. Mais quelqu'un le fera et c'est agréable de se rendre dans des pays qui ont déjà démontré qu'ils peuvent élire des femmes aux plus hautes fonctions gouvernementales (...)».

53 sénateurs pour les démocrates

Aux Etats-Unis, sur le front des élections de mardi dernier, la sénateur démocrate Patty Murray a été réélue dans l'Etat de Washington face à son adversaire républicain Dino Rossi, selon une projection des médias américains. Cette réélection de Mme Murray pour un quatrième mandat donne aux démocrates une majorité de 53 sièges au Sénat qui compte 100 élus. Il reste un siège à déterminer, en Alaska.

«Ce soir, j'ai téléphoné au sénateur Murray pour la féliciter de sa réélection au Sénat», a déclaré M. Rossi concédant sa défaite dans un communiqué. Le scrutin était trop serré pour départager les deux candidats à la fermeture des bureaux de vote mardi soir. Les bulletins continuaient à être comptés jeudi.

Par ailleurs, la présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi, a annoncé vendredi qu'elle se représenterait en janvier comme chef de la minorité démocrate malgré son impopularité et la cuisante défaite infligée à son parti le 2 novembre. D'autres candidats pourraient se présenter contre Mme Pelosi.

Nancy Pelosi, 70 ans, a annoncé sa décision vendredi sur Twitter. «Poussée par l'urgence de créer des emplois et de protéger hcr (la réfome de la couverture maladie, ndlr), wsr (la réforme de Wall Street, ndlr), la sécurité sociale et le Medicare (couverture maladie des personnes âgées), je me présente comme leader démocrate», a-t-elle écrit.

Mme Pelosi avait été élue par ses collègues après la prise de contrôle de la Chambre des représentants par les démocrates aux élections de mi-mandat de 2006. Après l'élection de Barack Obama à la Maison Blanche en 2008, elle avait été l'une des principales architectes des réformes du président.

(ats)

Ton opinion