Donald Trump - Sa remarque sur Hitler a choqué son chef de cabinet
Publié

Donald TrumpSa remarque sur Hitler a choqué son chef de cabinet

Selon un livre à paraître la semaine prochaine, l’ex-président américain a fait bondir John Kelly en évoquant le dictateur allemand en des termes élogieux, en 2018.

Le livre de Michael Bender, journaliste au «Wall Street Journal», ne doit sortir que la semaine prochaine, mais il fait déjà beaucoup de bruit. Fin juin, le «Washington Post» publiait les premiers extraits de cet ouvrage racontant les coulisses de la défaite de Donald Trump lors de l’élection présidentielle. On apprenait alors que le républicain avait demandé aux responsables des forces de l’ordre et de l’armée de traiter les participants aux manifestations suivant la mort de George Floyd avec la plus grande violence.

Mercredi, le «Guardian» a publié de nouveaux extraits de l’œuvre de Michael Bender. On y apprend que lors d’une visite en Europe pour marquer le 100e anniversaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale, Donald Trump a évoqué le Führer avec John Kelly, qui était alors son chef de cabinet. «Hé bien, Hitler a fait beaucoup de bonnes choses», aurait lancé le républicain à son bras droit, un général à la retraite.

«Vous ne pouvez simplement pas dire ça»

Selon Michael Bender, Trump a fait cette remarque pendant une petite leçon d’histoire de John Kelly, qui a «rappelé au président quels pays étaient dans quel camp pendant le conflit» et «a fait le lien entre la Première et la Seconde Guerre mondiale et toutes les atrocités commises par Hitler», a écrit le journaliste. D’après des sources anonymes, Kelly a «dit au président qu’il avait tort, mais Trump ne s’est pas découragé», insistant sur le redressement économique de l’Allemagne sous Hitler dans les années 1930.

«Kelly est encore revenu à la charge, faisant valoir que le peuple allemand aurait été mieux dans la pauvreté que soumis au génocide nazi», peut-on lire dans l’ouvrage de Bender. «Vous ne pouvez jamais dire quoi que ce soit en soutien à Adolf Hitler. Vous ne pouvez simplement pas», a ajouté le chef de cabinet du président. L’auteur du livre a pu rencontrer Donald Trump après sa sortie de la Maison-Blanche. L’intéressé a nié avoir tenu ces propos.

(joc)

Ton opinion