Hitler, version jeu de cartes, fait scandale
Actualisé

Hitler, version jeu de cartes, fait scandale

Un jeu de cartes à l'effigie d'anciens dictateurs, dont Adolf Hitler, fait des remous en Allemagne depuis sa récente commercialisation.

Des responsables mettent en garde contre une «minimisation» de ces périodes de l'histoire.

Le jeu de 32 cartes, baptisé «les 7 familles des dictateurs»-

mais qui comporte en réalité huit familles de quatre despotes, de l'Antiquité à l'époque contemporaine - «sera encore actuel dans 1000 ans», indique l'éditeur Onkel & Onkel sur son site internet.

Il présente huit familles d'anciens dictateurs, notamment l'Italien Benito Mussolini, le Portugais Antonio de Oliveira Salazar, le Soviétique Joseph Staline, ou encore l'Espagnol Francisco Franco.

Chaque carte indique l'âge auquel les dictateurs sont entrés en fonction et ont quitté le pouvoir, la cause de leur décès, sans oublier divers traits de leur personnalité. Les règles du jeu sont simples, «il n'y en a pas», plaisante l'éditeur.

«Comment appréhender les chapitres sombres de notre histoire? La question se pose sans cesse et la réponse est: de façon ludique. C'est pour cela qu'il ne faut pas prendre ça trop au sérieux», indique le patron de la maison d'édition, Volker Oppmann, cité mardi par le quotidien populaire Bild.

L'historien Arnulf Baring dénonce cette démarche. «Plus le Troisième Reich s'éloigne dans le temps, plus la réflexion sur ce sujet devient bizarre», constate-t-il. Il reproche au jeu de cartes de «mettre les scélérats sur le même rang» alors que «comparé à Hitler, Mussolini est un homme d'honneur».

Même réticence du ministre régional de l'Intérieur de la ville-Etat de Berlin, Erhart Körting, qui trouve le jeu de «mauvais goût». (ats)

Ton opinion