Nati: Hitzfeld n'a «pas entendu parler de retraites»
Actualisé

NatiHitzfeld n'a «pas entendu parler de retraites»

La sélection suisse a deux mois pour se rétablir et trouver de nouvelles forces vives. Nassim Ben Khalifa est le premier concerné.

par
Julien Caloz
Johannesburg
Le sélectionneur aura très vite du pain sur la planche pour qualifier la Suisse à l'Euro 2012.

Le sélectionneur aura très vite du pain sur la planche pour qualifier la Suisse à l'Euro 2012.

L'équipe de Suisse est attendue lundi soir à Zurich-Kloten. Les joueurs, dès leur arrivée, prendront le chemin des vacances. Ils rejoindront ensuite leur club afin de préparer la nouvelle saison. Certains disputeront quelques matches officiels, puis l'agenda international les expédiera à Klagenfurt.

La délégation helvétique y défiera l'Autriche (11 août) dans le cadre de sa préparation aux qualifications pour l'Euro 2012 (en Pologne et en Ukraine), avant de régler les derniers détails face à l'Australie (3 septembre). Objectif: être incisif face à l'Angleterre (7 septembre), premier rendez-vous sur le chemin de l'Europe de l'Est.

D'ici là, Ottmar Hitzfeld devra redessiner son effectif ou, à tout le moins, y songer sérieusement. Dans deux ans, il lui faudra remplacer Blaise Nkufo, lequel coulera des jours heureux aux Etats-Unis (Seattle­ Sounders), ainsi que Benjamin Huggel et Hakan Yakin, qui auront passé l'âge du divertissement (ils auront alors 35 ans). «Je n'ai pas encore entendu parler de retraites», s'est opposé le sélectionneur, dimanche, quelques minutes avant que les responsables de l'ASF ne démontent les installations provisoires de l'hôtel des Suisses.

«De toute manière, nous n'avons pas assez de temps pour reconstruire totalement l'équipe», a-t-il poursuivi. Il a néanmoins envisagé la convocation de Nassim Ben Khalifa. «J'observerai son parcours à Wolfsburg.» Ceux de Valentin Stocker (FC Bâle) ou de Blerim Dzemaili (Parme?) devraient également, un jour où l'autre, attirer l'attention d'Ottmar Hitzfeld.

Ton opinion