Hockey sur glace: le Canada sacré
Actualisé

Hockey sur glace: le Canada sacré

MOSCOU - Le Canada est devenu champion du monde pour la 24e fois à Moscou.

En finale, la sélection dirigée par Andy Murray s'est imposée 4-2 face à la Finlande. L'ancien Davosien Rick Nash a été le héros du match avec deux buts.

Le Canada regoûte au sacre après deux saisons un peu difficiles ponctuées par une défaite en finale à Vienne contre la République tchèque en 2005 et surtout des Jeux olympiques de Turin ratés avec une élimination en quart de finale. L'an dernier, les Nord-Américains avaient dû se contenter d'une quatrième place à Riga.

Comme la Suisse qu'elle a balayée 5-1 en quart de finale, la Finlande n'a pas pesé lourd pendant 50 minutes. A l'image du défenseur du CP Berne, Toni Söderholm, qui a passé une soirée cauchemardesque. Le défenseur finlandais écopait de la première pénalité du match, qui coïncidait avec l'ouverture du score par Nash au terme d'un joli solo (7e). A peine revenu sur la glace, Söderholm se faisait proprement "enrhumer" par le même Nash qui lui brûlait la politesse.

Entretemps, le Canada avait pris le large grâce à Eric Staal (14e) sur la deuxième pénalité finlandaise du match. Cammelleri avait parfaitement démarqué l'attaquant de Carolina Hurricanes, qui marquait d'un back-hand. A la mi-match, Colby Armstrong (Pittsburgh Penguins) profitait de la seule erreur du gardien Kari Lehtonen (Atlanta Thrashers) qui laissait passer un tir arrêtable pour marquer le 3-0.

Dans l'ultime période, les Finnois se montraient plus entreprenants avec la bénédiction des Canadiens. A la 52e, leurs efforts étaient récompensés par un but de Kontiola (Tappara Tampere). Il était suivi à la 58e minute du 3-2 de Antii Miettinen (Dallas Stars) qui relançait complètement le match. La Finlande pouvait espérer décrocher son deuxième titre mondial.

Toutefois, l'espoir des Finlandais dura exactement 70'', le temps à Nash de placer un démarrage meurtrier et d'aller battre le portier Lehtonen avec pourtant le défenseur Saravo sur le dos! (si)

Ton opinion