Genève: Hodgers cherche de la place pour construire
Actualisé

GenèveHodgers cherche de la place pour construire

Le conseiller d'Etat genevois entend libérer, d'ici à 2018, 2 millions de mètres carrés de terrains pour le logement.

Le but est de rendre ces terrains constructibles, a déclaré mercredi le magistrat dans une interview à la «Tribune de Genève».

Antonio Hodgers a ajouté qu'il voulait créer un Fondation du logement, qui achètera les terrains, puis les équipera, avant de les revendre aux promoteurs. Selon lui, une telle structure permettra d'aller plus vite. «Le grand défi consistera à doter cette fondation d'un capital de départ conséquent pour acheter les terrains».

Le chef du Département de l'aménagement, du logement et de l'énergie compte sur le Grand Conseil pour lui donner les moyens de sa politique. «Je ne suis pas certain qu'il y ait une majorité de députés qui veut construire», a-t-il toutefois tempéré.

M. Hodgers s'est aussi exprimé dans les colonnes du «Temps», où il a fait part de ses inquiétudes à propos de l'obligation fédérale de préserver les meilleures terres agricoles. Cette disposition menace des projets de logements, comme le projet d'urbanisation à Bernex. «Sans renégociation avec la Confédération, on ne pourra pas appliquer notre plan directeur cantonal 2030».

Dans cet ordre d'idées, le conseiller d'Etat aimerait la mise en place «d'une sorte de marché des surfaces d'assolement», à travers duquel, un canton comme Genève pourrait acheter les mètres carrés qui lui manquent à d'autres cantons «moins touchés par l'obligation de loger une population croissante». (ats)

Ton opinion