Suisse: Holcim dégage un bénéfice net en hausse
Actualisé

SuisseHolcim dégage un bénéfice net en hausse

Le chiffre d'affaires du cimentier st-gallois a dégagé un bénéfice net en hausse de 18% au premier semestre à 573 millions de francs.

Holcim et Lafarge, qui ont fusionné le 10 juillet dans le nouveau numéro un mondial du ciment LafargeHolcim, ont connu des fortunes diverses au premier semestre 2015. Le groupe st-gallois a dégagé un bénéfice net en hausse, alors que son partenaire français plongeait dans les chiffres rouges.

Le bénéfice net d'Holcim attribuable à ses actionnaires a ainsi augmenté de 18% sur un an à 573 millions de francs, a indiqué mercredi la multinationale. La hausse a été soutenue par le produit de la cession de la participation minoritaire dans le groupe thaïlandais Siam City, annoncée à fin mars pour 655 millions.

Le chiffre d'affaires a en revanche reculé de 3,1% par rapport au premier semestre de l'an passé à 8,65 milliards de francs. Holcim a une nouvelle fois dû composer avec un environnement conjoncturel faible, caractérisé par une croissance modérée et par des incertitudes aussi bien politiques qu'économiques.

Des différences entre régions

La bonne tenue de marchés comme le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Mexique, les Philippines n'a pu compenser une demande plus faible que prévu dans d'autres pays. Les volumes ont diminué dans toutes les régions, sauf en Amérique du Nord et en Amérique latine, relève Holcim.

Au niveau opérationnel, Holcim a dégagé un bénéfice hors frais uniques de fusion en contraction de 5,5% à 912 millions de francs. Donné avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements, le montant ressort en recul de 7,8% à 1,47 milliard. Des frais de fusion avec Lafarge de 86 millions ont été portés en compte.

Pour la suite de l'exercice, Holcim table sur une légère reprise conjoncturelle mondiale en 2015 encore. Le bénéfice opérationnel de l'entreprise en tant qu'entité indépendante est attendu en baisse de 10% environ par rapport à la fourchette initialement donnée comprise entre 2,7 et 2,9 milliards de francs.

Lafarge dans le rouge

De son côté, Lafarge a plongé dans les chiffres rouges au premier semestre 2015. Le groupe français a essuyé une perte nette de 477 millions d'euros (508 millions de francs), contre un bénéfice de 70 millions un an plus tôt, selon un communiqué diffusé mercredi également.

Le plongé s'explique par des dépréciations sur certains actifs, à hauteur de 450 millions d'euros, devant être cédés à l'irlandais Cement Roadstone Holdings (CRH) au troisième trimestre. Ces pertes seront largement compensées par les gains sur les autres actifs inclus dans la transaction, précise Lafarge.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice net du cimentier français ressort à 182 millions d'euros ( 57%). Le chiffre d'affaires s'est quant à lui accru de 5% pour s'établir à 6,32 milliards, pour un bénéfice opérationnel de 813 millions ( 8%).

Synergies liées à la fusion

Au-delà, LafargeHolcim a évoqué les synergies issues de la fusion. Le groupe espère réaliser au moins 100 millions de francs de synergies dès le deuxième semestre 2015. L'objectif s'inscrit dans un programme portant sur trois ans, qui doit permettre de réaliser des synergies de 1,5 milliard.

Dans sa feuille de route, LafargeHolcim entend aussi réduire les dépenses d'investissement de 200 millions de francs jusqu'à fin 2015. Le nouveau numéro un mondial du ciment mentionne encore un dividende d'au moins 1,30 franc par action au titre de l'exercice 2015.

«Nous avons réuni dès la semaine dernière les 200 principaux dirigeants de LafargeHolcim afin de partager les priorités, les objectifs et les initiatives à suivre pour conduire le processus d'intégration», a expliqué Eric Olsen, le directeur général, cité dans le communiqué.

Sanction du marché

Les objectifs généraux intègrent un endettement net inférieur à 15 milliards de francs, hors ajustement de la dette de Lafarge à sa valeur de marché et un éventuel retrait obligatoire (squeeze out) de ce dernier. Les désinvestissements, estimés à 6 milliards environ d'ici à fin décembre, seront destinés à cet effet.

A la Bourse suisse, l'action LafargeHolcim, cotée depuis le 14 juillet, a décroché après l'annonce de comptes semestriels jugés décevants par les observateurs. Vers 10h45, elle perdait plus de 5% pour valoir 65,70 francs, dans un marché SMI en hausse. (ats)

LafargeHolcim en forte baisse à la Bourse suisse

LafargeHolcim en forte baisse à la Bourse suisse

L'action du nouveau cimentier franco-suisse LafargeHolcim a ouvert en forte baisse mercredi à la Bourse suisse, après la publication des comptes semestriels des deux groupes. Vers 9h40, elle décrochait de 3,24% à 67,20 francs, dans un marché SMI en hausse. Les deux partenaires de fusion ont publié des résultats semestriels distincts contrastés et largement inférieurs aux prévisions du consensus recueilli par l'agence financière awp dans le cas du cimentier st-gallois. Il s'agit de l'ultime partiel séparé pour les deux groupes, dont la fusion a été concrétisée pas plus tard que le 10 juillet dernier. Tous deux ont par ailleurs aussi publié des objectifs 2015 conjoints et optimistes. Dans un premier commentaire, Vontobel dit n'avoir anticipé aucune surprise positive sur le front de la performance opérationnelle d'Holcim. Le bénéfice net s'inscrit nettement en dessous des projections.

L'établissement bancaire zurichois reste néanmoins confiant dans le processus de fusion et dans les opportunités d'accroissement de la rentabilité comme du flux de trésorerie visés par la direction générale de la nouvelle entité. La Banque cantonale de Zurich indique pour sa part que la performance de Lafarge s'inscrit dans le bas de la fourchette des attentes. La rentabilité du groupe hexagonal a été plombée par une dépréciation de 450 millions d'euros (479 millions de francs) sur des actifs destinés à la vente.

Ton opinion