Hold-up et enlèvement: O.J. Simpson plaide non coupable

Actualisé

Hold-up et enlèvement: O.J. Simpson plaide non coupable

L'ancienne star de football américain fait face à un nouveau procès plus de 10 ans après son retentissant acquittement pour meurtre. Il risque la prison à vie.

Il a plaidé non coupable d'enlèvement et de vol à main armée lors d'une équipée mouvementée dans un hôtel de Las Vegas l'année dernière.

Simpson, 60 ans, et deux coaccusés se sont vu signifier les 12 chefs d'inculpation les visant mercredi à Las Vegas. Ils encourent une peine de réclusion à vie.

Les deux autres accusés, Clarence «C.J.» Stewart et Charles «Charlie» Ehrlich, tous deux âgés de 53 ans, ont également plaidé non coupable. Le procès débutera le 7 avril prochain.

L'affaire remonte au 13 septembre. Lors d'une confrontation chaotique dans une chambre d'hôtel de Las Vegas, Simpson et plusieurs complices auraient volé des souvenirs sportifs à deux collectionneurs.

Simpson, âgé de 60 ans, maintient qu'aucune arme à feu n'a été dégainée lors de cette confrontation, qu'il n'a jamais demandé à quiconque de venir armé, et qu'il ignorait tout de la présence-même d'armes à feu.

Il affirme qu'il souhaitait simplement remettre la main sur des objets qui lui avaient été dérobés par son ancien agent, dont le costume qu'il portait le jour où il avait été acquitté du meurtre de son ex-épouse, Nicole Brown Simpson, et de son ami Ronald Goldman, lors d'un procès retentissant en 1995.

O.J. Simpson fait régulièrement les gros titres de la presse américaine depuis le meurtre en 1994 de son ex-épouse et de son ami. Soupçonné de les avoir poignardés, il s'était enfui en voiture alors qu'il était en état d'arrestation et avait été rattrapé au terme d'une course-poursuite filmée en direct par les chaînes de télévision.

S'il a été acquitté en 1995 au pénal des accusations de meurtres, il a été reconnu responsable au civil et condamné à payer 33,5 millions de dollars (24 millions d'euros) à la famille Goldman. O.J. Simpson a également défrayé la chronique avec un livre très controversé, «If I did it» («Si je l'avais fait») dans lequel il explique comment il aurait commis les meurtres de sa femme et de son ami s'il avait été l'assassin.

En 2001, Simpson a été blanchi dans une affaire où il était soupçonné de comportement dangereux sur la route. (ap)

Ton opinion