Thônex (GE): Hold-up puis fusillade dans un bureau de change
Actualisé

Thônex (GE)Hold-up puis fusillade dans un bureau de change

Une fusillade a éclaté au change Migros de Thônex (GE), vendredi soir. Le quartier a été bouclé. La police a réussi à interpeller un braqueur, les autres ont pris la fuite.

par
Shahïn Ammane/Côme Gallet/Thom

Braquage à l'explosif au bureau de change Migros de Thônex (GE), vendredi en fin d'après-midi. Une cinquantaine de policiers et une quinzaine de voitures sont intervenus sur place ainsi que des membres de la brigade d'intervention spéciale, lourdement armés (certains portant des mitraillettes) et équipés de boucliers. Une ambulance est également venue stationner non loin des lieux du hold-up.

Explosion et coups de feu

Une explosion a alerté les gendarmes du poste de police voisin, situé en face du bureau de change. Tout a commencé à 18h08, selon Alexis C., témoin de la scène interrogé par «20 minutes online». «J'étais au téléphone avec un ami quand j'ai entendu une détonation, explique-t-il. Il y a ensuite eu des coups de feu puis quelques minutes après la police est arrivée sur place et il y a eu des échanges de tirs.»

Les malfrats ont tenté de faire sauter le sas de la banque. Ils ont fait un trou de 1 mètre par 1 mètre pour pénétrer dans l'établissement, détaille un autre spectateur de la scène. Ainsi plusieurs témoins, interrogés par un journaliste de «20 minutes» présent sur place, racontent avoir entendu un gros «boom».

Vitrine soufflée

Les gérants de la boucherie voisine du bureau de change, ont vu leur vitrine soufflée par l'explosion. Peu après un homme est ressorti de l'orifice par lequel il avait pénétré dans la banque, une mallette grise à la main. Les policiers étant entre temps, arrivés sur place ils l'ont sommé de lâcher son arme.

Malfrats en fuite

C'est alors qu'une Mini Cooper de type S et de couleur grise a déboulé. Les acolytes du braqueur, mis en joue par les pandores, ont alors canardé les policiers avec des mitraillettes. Les forces de l'ordre ont tiré à leur tour en direction de la voiture. Mais au terme d'une mini-course poursuite, trois malfrats ont réussi à prendre la fuite. Seul le premier cité, blessé au bras, a pu être interpellé.

Les policiers armés ont encerclé la banque. Vers 19 h, les personnes, employés et clients, qui se trouvaient à l'intérieur de l'établissement en sont ressortis. La plupart étaient en pleurs et très choqués par ce qu'ils venaient de subir.

Aucun civil blessé

«Il n'y a pas eu de prise d'otage et aucun employé du bureau de banque n'a été blessé», indique, soulagé, Guy Vibourel directeur de Migros Genève, à «20 minutes». D'après lui, les truands n'ont pas emporté un butin trop important.

Le bureau du gérant de la succursale a été soufflé par l'explosion. Heureusement, l'homme venait de partir. Les autres employés ont suivi la procédure classique quand il y a un coup de feu. Elle consiste à se réfugier dans une salle et à attendre que les choses se calment.

Durant le braquage, un périmètre de sécurité a été mis en place rue de Genève, sur plusieurs centaines de mètres. Le trafic, voitures comme trams, a été interrompu. Le dispositif a été levé vers 20h50 et la circulation a pu reprendre.

Les employés du bureau de change et les passants ont été auditionnés par la police. La police genevoise recherche d'éventuels témoins qui auraient vu passer en trombe deux véhicules entre Thônex et le pont de Sierne.

Le porte-parole de la police genevoise, Philippe Cosandey, fait le point sur la situation vendredi soir vers 20 heures. (Vidéo: 20 minutes)

La sortie d'un employé du bureau de change

Ton opinion