Liban/France : Hollande au Liban pour rencontrer le président
Actualisé

Liban/France Hollande au Liban pour rencontrer le président

Le président français Hollande a atterie dimanche matin tôt à Beyrouth, pour une brève visite au cours de laquelle il doit rencontrer son homologue libanais Michel Sleimane.

Cette rencontre intervient alors que l'opposition anti-syrienne réclame la démission du premier ministre libanais Najib Mikati.

Elle accuse de «faciliter le plan du régime criminel syrien de Bachar al-Assad au Liban». Le président libanais et les Occidentaux veulent éviter un tel scénario, craignant un vide politique dans un pays fragilisé par le conflit syrien.

L'appel de l'opposition est intervenu après l'attentat dans lequel le chef des renseignements de la police libanaise Wissam al- Hassan, bête noire de Damas, a été tué, le 19 octobre à Beyrouth. Selon l'Elysée, M. Hollande avait décidé de se rendre rapidement au Liban après cet attentat. Il est accompagné du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Cette visite est qualifiée par Paris «de geste politique fort de soutien et d'appui à la souveraineté du Liban, à la préservation de son intégrité et de son unité», face au risque d'extension de la crise syrienne. L'étape a été intégrée à la dernière minute à la tournée diplomatique du président français qui doit le conduire en Arabie saoudite dimanche après-midi puis au Laos lundi pour le 9e sommet Europe-Asie de l'ASEM. (ats)

Ton opinion