Actualisé

France«Hollande t'es pas le bon cheval»

Des milliers de cavaliers ont défilé dimanche à Paris pour protester contre la hausse de TVA de 7% à 20% prévue au 1er janvier pour la filière hippique.

Cela pourrait entraîner la fermeture de 2000 des 7000 centres équestres, selon les associations concernées. L'«équitaxe» pourrait entraîner aussi la perte de 6000 emplois et envoyer 80'000 chevaux à l'abattoir, ont-elles souligné. A pied ou à cheval, les manifestants ont défilé au coeur de la capitale française.

«Hollande t'es pas le bon cheval», proclamait une pancarte brandie par un manifestant portant un masque de cheval. «Le cheval, c'est génial, la TVA, c'est fatal», disait une autre. Sous la pression de la Commission européenne et de la Cour européenne de justice, qui a condamné Paris, le gouvernement français a décidé d'appliquer au 1er janvier un taux de TVA de 20% à l'ensemble des activités liées au cheval.

Réintroduire les centres équestres

Vendredi, le ministre du Budget Bernard Cazeneuve a promis de se battre en faveur de la filière dans le cadre de la renégociation de la directive TVA. Cela afin de réintroduire les centres équestres dans le dispositif de taux réduit. La ministre des Sports, Valérie Fourneyron, a souligné qu'une révision de la directive européenne n'était pas possible à court terme et que d'ici-là, le gouvernement activait tous les leviers pour limiter l'impact de la hausse.

Mais pour la Fédération française d'équitation, la création récente d'un «fonds cheval» ne compensera pas les pertes engrangées. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!