Emmy Awards: «Homeland» met fin au règne de «Mad Men»
Actualisé

Emmy Awards«Homeland» met fin au règne de «Mad Men»

La série télévisée «Homeland» a remporté dimanche à Los Angeles l'Emmy Award de la meilleure série dramatique, le plus convoité des «Oscars» de la télé américaine, terrassant le favori «Mad Men».

«Mad Men», qui était nommé dans 17 catégories, est reparti bredouille de la 64e cérémonie des Emmy Awards, après quatre années de succès consécutifs dans la catégorie reine de la soirée.

Au stylisme rétro de la désormais célèbre agence de publicité, les votants ont préféré cette année l'intrigue très contemporaine de «Homeland», diffusée sur la chaîne payante Showtime - et sur la RTS en Suisse ainsi que Canal en France -, qui met aux prises une agente de la CIA et un militaire américain soupçonné de préparer un attentat terroriste contre les Etats-Unis.

La série, dont la deuxième saison commence à la fin du mois aux Etats-Unis, a également valu à ses deux acteurs principaux, l'Américaine Claire Danes et le Britannique Damian Lewis, les trophées d'interprétation dans une série dramatique.

«Modern Family» conserve sa couronne

Le trophée de la meilleure série comique est en revanche resté, pour la troisième année consécutive, entre les mains de «Modern Family», qui joue avec les clichés des familles «modernes» - gays et mixtes, notamment.

Dans un palmarès décidément politique, en cette année d'élection présidentielle aux Etats-Unis, «Game Change» (diffusé sur HBO), qui retrace le parcours de Sarah Palin, co-listière de John McCain lors à l'élection américaine de 2008, a notamment remporté le trophée du meilleur téléfilm, et a valu son premier Emmy à Julianne Moore, pour sa stupéfiante incarnation de Sarah Palin.

Les Emmy Awards, décernés depuis le Nokia Theater à Los Angeles par l'Académie des Arts et Sciences de la télévision, sont les principales récompenses de la télévision américaine.

(ats)

Ton opinion