Attentats à Paris: Hommage à la cathédrale Saint-Pierre de Genève
Actualisé

Attentats à ParisHommage à la cathédrale Saint-Pierre de Genève

Un «moment de recueillement» a été organisé lundi soir par l'Eglise protestante de Genève, trois jours après les attaques qui ont frappé Paris.

La cathédrale Saint-Pierre.

La cathédrale Saint-Pierre.

Exceptionnellement, la cathédrale Saint-Pierre a ouvert ses portes lundi de 18h à 20h30 pour un hommage aux victimes des attentats de Paris et à leurs proches. L'Eglise protestante de Genève, en collaboration avec la plateforme interreligieuse de Genève et l'Eglise catholique romaine, invitait toute personne, quelles que soient ses convictions, à venir partager un «moment de recueillement» essentiellement silencieux, «sans discours et sans slogans», précise l'institution.

Quelque 500 personnes y ont assisté, indique l'ats. Ce moment avait aussi pour but de se souvenir des centaines de victimes d'actes semblables dans le monde. Des représentants des communautés chrétienne, musulmane, israélite et bouddhiste genevoises ainsi que le président du Conseil d'Etat François Longchamp et la maire de Genève Esther Alder, qui entouraient Odile Soupison, consule générale de France à Genève, y ont assisté.

Dans une alternance de musique, de lecture de textes et de silence a notamment été lu l'Appel spirituel de Genève. Ce texte signé en 1999 par les membres de la Plateforme interreligieuse demande aux décideurs planétaires «de ne pas invoquer une force religieuse ou spirituelle pour justifier la violence, quelle qu'elle soit.»

Au même moment, quelque 200 personnes ont rendu hommage aux victimes des attentats de Paris à l'entrée du parc des Bastions. Bougies au sol, elles ont entonné «La Marseillaise».

Les attentats de Paris ont fait au moins 129 morts et plus de 350 blessés. Il s'agit des pires attaques jamais perpétrées sur le sol français. (20 minutes/ats)

Ton opinion