Hommage à Thierry Gilardi ce soir au Stade de France

Actualisé

Hommage à Thierry Gilardi ce soir au Stade de France

Une minute de silence sera observée ce soir avant le match France-Angleterre et les joueurs français porteront un brassard noir en hommage au présentateur de TF1 décédé hier.

Le journaliste sportif Thierry Gilardi est mort mardi d'une crise cardiaque, a-t-on appris auprès de la rédaction de TF1, qui n'a fourni aucun autre détail. Il avait 49 ans.

Depuis 2005, Thierry Gilardi commentait de sa voix rauque les matches de l'équipe de France de football et la Ligue des champions sur TF1, et présentait l'émission dominicale «Téléfoot». Parfois présenté comme le successeur de Thierry Roland, il aurait dû commenter le match amical France-Angleterre ce mercredi au Stade de France.

Passionné de rugby, il avait également commenté la Coupe du monde 2007 en France et était vice-président du Stade Français depuis 2001.

«C'est une nouvelle terrible. Je suis profondément triste ce soir», a réagi le secrétaire d'Etat aux Sports, Bernard Laporte, interrogé sur LCI. «C'était un homme extraordinaire, qui avait beaucoup d'humilité et une très forte humanité.»

«C'était la voix du foot, la voix du rugby, c'était un véritable passionné de sport», a ajouté Bernard Laporte, ancien entraîneur de l'équipe de France de rugby, en saluant le grand «professionnalisme» de ce journaliste sportif.

Né le 26 juillet 1958 à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), Thierry Gilardi avait débuté au service des sports de France-Inter en 1982, avant de rejoindre Canal+ en 1987, à l'époque où la chaîne payante révolutionnait la retransmission du sport à la télévision.

D'abord journaliste au service des sports de la chaîne cryptée, il en était passé rédacteur en chef en 1994. En 1998, il était devenu directeur adjoint et directeur de la rédaction, avant d'animer en 2004 l'émission «La Matinale» et d'officier en tant que conseiller de Michel Denisot, directeur général de la chaîne.

«C'était quelqu'un qui respirait une espèce de bonheur de vivre et de passion professionnelle», a réagi Michel Denisot, qui a salué mardi soir sur France-Info la mémoire de «quelqu'un au tempérament très volubile, souvent chaud dans les rapports professionnels, parfois volcanique, tout ça pour arriver à améliorer la qualité de son travail dont il était amoureux». «C'était sa deuxième passion dans la vie après sa famille. Il le vivait pleinement», a-t-il ajouté.

Thierry Gilardi avait quitté Canal+ pour le groupe TF1 en 2005, et avait présenté pendant quelques temps la session matinale de LCI. Il collaborait également depuis quelques temps à l'émission «On refait le match» sur LCI et RTL.

Eugène Saccomano, journaliste sportif et présentateur de cette émission, s'est dit «bouleversé». Il était «chaleureux, enthousiaste, c'est vrai, mais c'était aussi un redoutable travailleur, très sérieux, très rigoureux dans sa façon de préparer le travail», a déclaré Eugène Saccomano sur LCI.

«Il y avait la voix, le timbre de sa voix qui était présent, une voix qui était différente», a de son côté réagi Luis Fernandez sur RMC-Info.

Thierry Gilardi était marié et père de trois enfants.

Thierry Gilardi s'essaye à la variété...

(ap)

Ton opinion