Football: Homos indésirables en équipe croate
Actualisé

FootballHomos indésirables en équipe croate

Des propos homophobes tenus par le président de la fédération croate de football créent la polémique. L'association de gays et lesbiennes croate a porté plainte.

par
atk
Michel Platini, à gauche et Vlatko Markovic, président de la fédération croate de football.

Michel Platini, à gauche et Vlatko Markovic, président de la fédération croate de football.

«Tant que je serai président de la Fédération croate de football, il n'y aura pas d'homosexuels dans l'équipe nationale». Ces propos tenus par Vlatko Markovic, 73 ans, lors d'une interview avec le quotidien national «Vecernji List», créent la polémique. Mais le président ne s'est pas arrêté là. Interrogé pour savoir si, dans sa carrière, il avait déjà rencontré un footballeur gay il a répondu: «Heureusement, il n'y a que les gens normaux qui jouent au football».

Outrées, les associations de gays et lesbiennes du pays ont fait savoir qu'elles allaient poursuivre en justice le président de la Fédération de football pour discrimination. Elles ont également l'intention de faire un rapport à L'Union des associations européennes de football (UEFA). Contactée par 20minutes online, cette dernière affirme ne pas encore avoir ouvert d'enquête.

Ton opinion