Actualisé 14.03.2020 à 16:14

CoronavirusHôpital privé réquisitionné à Genève

Afin de disposer de davantage de place en soins intensifs, le Canton a décidé de mobiliser le service des soins intensifs de l'Hôpital de La Tour, à Meyrin.

de
ats
Le canton de Genève a réquisitionné samedi matin le service des soins intensifs de l'Hôpital privé de La Tour, à Meyrin.

Le canton de Genève a réquisitionné samedi matin le service des soins intensifs de l'Hôpital privé de La Tour, à Meyrin.

Keystone/Martial Trezzini

Le canton de Genève a réquisitionné samedi matin le service des soins intensifs de l'Hôpital privé de La Tour, à Meyrin. Cette mesure lui permet de disposer de davantage de places en soins intensifs pour faire face à l'épidémie de coronavirus.

Le nombre habituel de lits en soins intensifs «peut être plus que doublé dans le cadre du système genevois», a déclaré au 12h45 de la RTS le président du Conseil d'Etat Antonio Hodgers, sans articuler de chiffres. «Nous allons réquisitionner tout le matériel, les espaces et les professionnels nécessaires», a-t-il poursuivi, faisant allusion aux cliniques privées.

Assurer les soins des autres malades

Le canton ne veut pas affaiblir d'autres prestations médicales. «La population a d'autres problèmes de santé que le coronavirus, et nous devons aussi assumer», a souligné le magistrat. «Aujourd'hui, l'enjeu est de pouvoir faire face à la vague et qu'elle ne submerge pas notre système sanitaire, ce qui serait le pire des scénarios, a-t-il expliqué, considérant que le «pire reste à venir».

Le canton a demandé aux cliniques privées, avec leur accord, de se mettre en ordre de marche. «D'une manière générale, la collaboration avec l'ensemble des entités privées fonctionne très bien», a relevé le conseiller d'Etat.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!