Actualisé 11.08.2017 à 22:57

Nyon (VD)«Horaires interminables pour une paye ridicule»

Une boulangerie vaudoise a trouvé un étrange moyen de recruter un nouvel employé: dénigrer ses futures conditions de travail.

von
lfe
L'annonce, malgré son ton, est des plus sérieuses.

L'annonce, malgré son ton, est des plus sérieuses.

Facebook

«Travailler pour un c**», avec des «horaires interminables», une «paye ridicule» et le tout pour «pas d'avantage». C'est visiblement ce qui vous attend si vous postulez comme vendeur/vendeuse chez Bagelstein, boulangerie du centre commercial La Combe, à Nyon (VD). L'annonce, placardée dans la vitrine du magasin, amuse et étonne sur les réseaux sociaux. Le groupe Facebook «T'es de Nyon si...» s'amuse depuis jeudi de cette originale proposition. Certains ne manquent pas de s'interroger: s'agit-il d'une vraie offre d'emploi?

«Oui, nous recherchons vraiment quelqu'un, explique Raphaël Mendes Da Silva, manager du magasin. Tout le concept de la franchise repose sur l'humour. C'est d'ailleurs l'affiche officielle qu'on peut télécharger dans le système informatique de Bagelstein.»

La chaîne de boulangerie est notamment présente en France et en Belgique. Mais le cynisme de l'offre séduit-il en Suisse? «Les gens pensent tout de suite à une blague, raconte le manager nyonnais. Si on a le temps, on explique aux gens qui scrutent l'affiche que le poste est réellement à pourvoir. On leur demande s'ils cherchent du travail.»

Le magasin a reçu plusieurs candidatures. Et testait même un stagiaire vendredi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!