Horodateurs de Bulle: une «arnaque» à touriste?
Actualisé

Horodateurs de Bulle: une «arnaque» à touriste?

La Ville propose à ses visiteurs étrangers le règlement du parking en euros. Le taux de change appliqué reste toutefois discutable.

Alors que les bureaux de change facturent 1 euro à hauteur de 1 fr. 60 environ, au cœur de la cité gruerienne 1 franc suisse vaut... 1 euro! La Ville gagne ainsi quelques 60 centimes supplémentaires à chaque paiement effectué par un visiteur étranger. «La raison est purement technique: pour accepter des pièces de centimes étrangères, nous aurions dû modifier les horodateurs», s'est jusitifié le conseiller communal Yves Sudan, sur les ondes de la RSR.

Ingénieur de la ville, Jean Hohl relativise néanmoins les bénéfices de l'opération. Selon lui, seuls quelques centaines d'euros sont avalés par les machines chaque année, alors que plus de 400 00 fr. sont perçus dans la monnaie locale. «Il s'agit donc d'un revenu anecdotique.»

Une fois récupérées, les pièces étrangères sont revendues au personnel de la Ville «au cours du jour», selon Jean Hohl. Depuis l'installation des machines à deux monnaies en 2002, La Gruyère Tourisme déclare n'avoir jamais reçu de réclamations.

Aujourd'hui, la plupart des cabines téléphoniques Swisscom acceptent également les euros. Mais le taux de change y est adapté au cours actuel. «Tous nos appareils bénéficient d'un système informatique qui actualisent les données», explique Christian Neuhaus, porte-parole du groupe de téléphonie.

(jca)

Ton opinion