Sécurité aérienne: Hortefeux pour un contrôle accru de l'identité des passagers
Actualisé

Sécurité aérienneHortefeux pour un contrôle accru de l'identité des passagers

Le ministre de l'Intérieur français Brice Hortefeux souhaiterait promouvoir au niveau européen un renforcement des mesures de sécurité dans le transport aérien dont un contrôle accru de l'identité des passagers comme cela se pratique aux Etats-Unis, selon le Figaro à paraître mardi.

Lundi soir, le ministère de l'Intérieur n'avait ni confirmé ni infirmé ces informations.

Actuellement, les informations relatives à l'identité usuelle du voyageur (nom, prénom, age, date et lieu de naissance) sont contrôlées lors de l'enregistrement. Le nouveau système permettrait, à l'instar de ce qui se pratique aux Etats-Unis depuis le 11 septembre 2001, de recueillir des informations dès la réservation du billet comme le moyen de paiement, l'adresse de facturation, le numéro de téléphone, l'adresse électronique, etc., d'après le quotidien.

Dans les mesures concrètement applicables en France, M. Hortefeux aurait décidé «qu'à compter du 1er janvier» les compagnies aériennes qui «négligent ou refusent de transmettre à l'avance la liste de leurs passagers seront systématiquement verbalisées par la police aux frontières (PAF)», avance le journal.

Cette amende de 50.000 euros est une disposition déjà en vigueur qui figure dans le cadre de l'expérimentation de mesures antiterroristes adoptées en 2006 mais elle n'avait jamais été appliquée. Les pays «à risques» concernés sont le Yémen, la Syrie, le Pakistan, l'Iran, l'Afghanistan, l'Algérie et le Mali.

Le ministre envisagerait d'inclure d'autres pays en se basant sur une liste de l'Unité de coordination et de lutte antiterroriste (Uclat). (afp)

Ton opinion