Actualisé 22.12.2019 à 22:27

EgliseHosties indigènes en péril à cause des importations

Les produits venant de l'étranger éclipsent les produits suisses avec des prix bas. Les évêques ont récemment tiré la sonnette d'alarme.

de
jbm
La fabrication artisanale des pastilles de pain azyme, utilisées dans la liturgie, prend plusieurs jours.

La fabrication artisanale des pastilles de pain azyme, utilisées dans la liturgie, prend plusieurs jours.

afp

«Le Corps du Christ.» Cette formule précède la remise de l'hostie aux fidèles lors de la communion catholique. À l'approche de Noël, la demande pour ces pastilles de pain azyme augmente. Mais les producteurs suisses (six côté romand et six côté alémanique) souffrent de la concurrence étrangère. «Depuis peu, des entreprises veulent s'implanter sur le marché suisse avec des prix cassés», constate la Conférence épiscopale suisse. En réaction, les évêques recommandent de privilégier le «made in Switzerland», relate la «Schweiz am Wochenende».

75 francs les 1000

En Suisse, ce sont exclusivement des communautés religieuses qui produisent les hosties. Leur prix est fixé par la Conférence des Unions des religieux/religieuses et des Instituts séculiers de Suisse. Par exemple, 1000 hosties brunes sont vendues 75 francs. Si elles sont gaufrées ou ornées d'une petite croix comme celles produites au couvent des bénédictines à Oberbüren (SG), c'est 10 francs de plus. Mais la concurrence est rude avec les produits importés d'Italie ou de Pologne, vendus environ 20% moins cher.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!