Actualisé 01.11.2013 à 14:42

Cambodge

Hôtelier suisse incarcéré pour pédophilie

Propriétaire d'un hôtel, Rudolf K.* est accusé d'abus sur mineurs. Il s'agit d'un récidiviste, selon une ONG qui le surveille depuis des années.

de
arg
Rudolf K. et son hôtel, dans la région des temples d'Angkor.

Rudolf K. et son hôtel, dans la région des temples d'Angkor.

C'est le jour de son 66e anniversaire, jeudi, que les policiers cambodgiens ont frappé à la porte de Rudolf K. Ce ressortissant suisse est le propriétaire d'un hôtel de luxe à Siem Reap, une destination touristique connue pour sa proximité des temples d'Angkor. L'homme, d'origine biennoise, est accusé d'avoir plusieurs fois abusé sexuellement d'un adolescent de 15 ans. «20 Minuten» n'a pas été en mesure de savoir si le Suisse était encore en détention, ce vendredi.

C'est une ONG locale de lutte contre la pédophilie, Action pour les enfants (APLE), qui a dénoncé le sexagénaire aux forces de l'ordre. Il était dans le collimateur de l'organisation depuis le début de l'année. Il aurait alors été repéré avec des mineurs. L'hôtelier habite au Cambodge depuis 1990. Il a déjà été accusé de pédophilie en 2000 et en 2009. Il avait alors été condamné à 2 ans de prison pour avoir abusé sexuellement d'un jeune de 14 ans.

Passible de 7 ans de prison

«Nous espérons vraiment que K. sera expulsé vers la Suisse», déclare le directeur de l'APLE, Vanbo Khoem, à «20 Minuten». Avec les documents dont elle affirme disposer, l'organisation estime que l'homme pourrait écoper de 7 ans de prison pour récidive. Vanbo Khoem espère donner un signal clair: le Cambodge n'est pas le paradis des pédophiles. A elle seule, l'APLE se targue d'avoir livré à la justice 272 auteurs d'abus sur mineurs depuis sa création, il y a dix ans. Et ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. Les médias cambodgiens évoquent quasi quotidiennement de nouvelles affaires.

*Nom connu de la rédaction

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!