Bulgarie: Hristo Stoïtchkov soutient les étudiants

Actualisé

BulgarieHristo Stoïtchkov soutient les étudiants

L'ex-footballeur vedette bulgare Hristo Stoïtchkov est devenu samedi leader d'honneur d'un mouvement d'étudiants qui cherche à participer aux élections législatives anticipées du 12 mai.

Hristo Stoïchkov espère que son soutien aidera la jeunesse.

Hristo Stoïchkov espère que son soutien aidera la jeunesse.

«Les jeunes n'ont pas été écoutés», a déclaré M. Stoïtchkov. «Je suis maintenant avec vous et vous vous ferez écouter», a-t-il assuré au cours d'une réunion d'étudiants de tout le pays dans une salle de sport à Sofia qu'il avait loué pour eux.

Stoïtchkov, 46 ans, a joué au FC Barcelone (de 1990 à 1995 et de 1996 à 1998), où il s'est construit un des plus beaux palmarès du football mondial: une Ligue des champions (1992), une Coupe des Coupes (1997), une Supercoupe d'Europe (1992), quatre titres de champion d'Espagne (1991, 1992, 1993, 1994) et une Coupe d'Espagne (1997).

Carrière primée

Ancien international bulgare (83 sélections/35 buts), il a atteint les demi-finales de la Coupe du monde 1994, où il a fini meilleur buteur avec six buts. Il a remporté le Soulier d'Or européen en 1990 et le Ballon d'Or en 1994.

Actuellement entraîneur du club bulgare Litex Lovetch, Stoïtchkov avait soutenu en 2009 la campagne électorale de l'ex-Premier ministre conservateur Boïko Borissov qui a démissionné le 20 février sous la pression de la rue.

La Bulgarie est secouée depuis la mi-février par des manifestations, parfois violentes, provoquées à l'origine par la forte augmentation des factures d'électricité, avant de se tourner contre la pauvreté et la corruption des élites politiques.

Le soutien de Stoïtchkov au «Mouvement étudiant civil» a éveillé des soupçons chez certains protestataires d'une implication du parti GERB de M. Borissov qui cherchera des alliés dans le nouveau parlement.

Engagement

«Stoïtchkov a été engagé pour faire de la publicité en faveur de GERB en ces temps de crise», a commenté Yanaki Gantchev, un leader informel intransigeant des manifestations à Sofia, interrogé par l'AFP.

M. Gantchev a déjà formé un mouvement civil nommé «Orlov most pour un changement», au nom d'un grand carrefour à Sofia où se réunissaient les manifestants. Il cherche des alliés pour participer aux élections dans le cadre d'une coalition.

Plusieurs autres mouvements civils --Obedinénié (Réunion), Osvobojdenie (Libération), Bulgarska prolet (Le printemps bulgare), Moderna Bulgaria (La Bulgarie moderne)-- ont été fondés depuis deux semaines, illustrant les divisions au sein du mouvement protestataire qui s'était initialement organisé sur les réseaux sociaux.

Tout sur la jeunesse

«Contrôle civil», autre mouvement formé vendredi à Sofia, se promet de gagner une majorité au parlement avec des candidats de moins de 35 ans.

Tous les mouvements protestataires réclament un élargissement du contrôle civil sur les institutions de l'Etat et les monopoles dans le domaine de l'énergie. Ils souhaitent l'arrivée de «nouveaux visages» dans la vie politique. (afp)

Ton opinion