Licenciements: HSBC annonce jusqu'à 1200 suppressions d'emplois
Actualisé

LicenciementsHSBC annonce jusqu'à 1200 suppressions d'emplois

La branche britannique du groupe bancaire HSBC a annoncé mercredi qu'elle envisageait de supprimer jusqu'à 1200 emplois, mais selon le syndicat Unite ce sont 2900 emplois qui seraient affectés.

Les suppressions d'emplois, qui concerneraient 2% des 58 000 salariés de l'entreprise en Grande-Bretagne, sont prévues dans les services techniques et de ressources humaines, et non au sein de l'activité principale du groupe. Certains salariés pourraient être reclassés dans l'entreprise, a précisé HSBC.

Cependant Saba Mozakka, porte-parole de Unite, le principal syndicat britannique, a affirmé avoir reçu «des informations très claires d'HSBC selon lesquelles 2900» employés sont menacés de licenciement.

HSBC n'a pas démenti mais a répété que seuls 1200 salariés avaient été prévenus mercredi de la suppression de leur poste. «Il y a beaucoup de variables, y compris les départs naturels, la création de nouveaux postes du fait de la restructuration, le reclassement, le non remplacement, et l'expiration de missions contractuelles», a déclaré Tim Pie, responsable des relations presse. «Nous trouvons beaucoup plus ouvert et clair de parler du nombre de personnes à qui l'on annonce qu'elles perdent leur travail, soit 1.200.»

L'action HSBC a perdu 3% à 379,25 pence à la bourse de Londres. Le 2 mars, la banque a annoncé que son bénéfice net avait baissé de 70% en 2008, à 5,7 milliards de livres (environ 6,1 milliards d'euros).

(ap)

Ton opinion