Seniors floués: HSBC condamnée à une amende record
Actualisé

Seniors flouésHSBC condamnée à une amende record

La banque HSBC devra verser 15 millions de francs pour avoir recommandé à des personnes âgées d'investir dans des produits financiers inadéquats.

La banque a floué des personnes âgées.

La banque a floué des personnes âgées.

L'Autorité des services financiers (FSA) britannique a annoncé lundi avoir condamné la banque HSBC à une amende record pour avoir vendu de façon «inappropriée» des produits financiers complexes à des clients âgés et «vulnérables».

L'amende atteint 10,5 millions de livres (15 millions de francs), soit la plus sévère jamais infligée par la FSA dans un dossier de ce type, sans compter les dédommagements qui devront être versés aux clients concernés et qui devraient atteindre le triple de cette somme.

Entre 2005 et 2010, une filiale britannique de la banque, NHFA, avait encouragé 2485 clients âgés à investir dans des produits financiers adossés à certains actifs. Ces investissements étaient destinés à financer des soins de long terme.

Avertissement

«Ces conseils et ventes étaient inadéquats car dans un certain nombre de cas, l'espérance de vie de ces personnes était inférieure à cinq ans, la période d'investissement recommandée», a souligné la FSA dans un communiqué. L'Autorité a retenu comme circonstance aggravante le fait que le public visé était particulièrement «vulnérable», avec une moyenne d'âge de près de 83 ans.

«Ces personnes âgées et vulnérables se fiaient à NHFA, qui a trahi cette confiance pour leur vendre des produits inappropriés. Ce type de comportement sape la confiance dans le secteur des services financiers», a déclaré Tracey McDermott, chargé des crimes financiers à la FSA. L'amende doit servir d'»avertissement» aux autres entreprises du secteur, a-t-il ajouté.

HSBC va désormais contacter ses clients pour les dédommager, pour un montant global estimé à près de 30 millions de livres. La banque a reconnu que sa filiale, qui a cessé d'accepter de nouveaux clients depuis le 1er juillet, avait commis une faute.

(ats/afp)

Ton opinion