Hug, Riederer et les Romands
Actualisé

Hug, Riederer et les Romands

Les Suisses visent le podium masculin des Mondiaux de Lausanne. Leurs adversaires seront Australiens, Français et Néo-Zélandais.

Ça ne va peut-être pas plaire à tout le monde, mais les triathlètes romands devront travailler pour leurs collègues alémaniques, dimanche dès 13 h. Avec Sven Riederer (3e aux JO 2004) et Reto Hug (2e aux Mondiaux 2005) comme leaders, la Fédération suisse ne pouvait pas miser sur d'autres triathlètes.

Les autres Helvètes en lice? Tous des Romands: Didier Brocard (Grandson), le Franco-Suisse Olivier Marceau, Mike Aigroz (Château-d'œx) et Sébastien Gacond (Prilly).

Les Vaudois se mettront principalement au service d'une stratégie d'équipe mise sur pied par le coach national Iwan Schuwey. «Sven et Reto font partie du top 10 mondial, c'est donc cohérent que l'on se mette à leur disposition», commente Sébastien Gacond.

«Vous savez, ces stratégies d'équipe, je les vis depuis quatre ans au sein de mon club de Poissy», poursuit Mike Aigroz. «Si, au bout du compte, on remporte une médaille, tout le monde sera récompensé de ses efforts.»

«J'espère un retour sur investissement si un jour je parvenais à faire partie des trois meilleurs Suisses qualifiés pour un championnat du monde», relève-t-il.

«Pour ma part, si je ne connais pas encore les différentes stratégies qui seront retenues, je m'attends à devoir travailler à vélo», reconnait Didier Brocard. «Mes buts? Pouvoir marquer les esprits et savourer chaque instant.»

Quant à Olivier Marceau, il sera le joker de l'équipe. «Je mise même un euro sur lui», conclut, confiant, Mike Aigroz.

David Cherix

Ton opinion