Hugh Grant, pop star des heighties
Actualisé

Hugh Grant, pop star des heighties

COMEDIE. Facétieux et décalé, Hugh Grant assure dans un registre romantique qui a fait
sa gloire.

Si vous avez la quarantaine aujourd'hui, vous avez inévitablement été bercé ou agacé par la musique pop sucrée des années 1980. Entre Wham, ABC ou Spandau Ballet, la musique foisonnait de chanteurs et de groupes aux looks originaux pour l'époque, mais totalement inconcevables aujourd'hui. C'est dans cette ambiance que «Le come-back» nous emmène. Ancienne star d'un groupe pop des années 1980, Alex Fletcher (Hugh Grant) est considéré comme un has been. Il vit difficilement en donnant quelques concerts dans des foires agricoles, jusqu'au jour où la grande chanteuse du moment le sollicite pour lui écrire une chanson. Bien décidé à saisir cette chance, il va s'attacher les services d'une arroseuse de plantes, poète en herbe à ses heures perdues.

Après Sandra Bullock dans «L'amour sans préavis», le réalisateur Marc Lawrence a choisi la pétillante Drew Barrymore pour partager la vedette avec Hugh Grant. Très drôle au début – le clip de la chanson «Pop Goes my Heart» est délirant, «Le come-back» vire au romantisme des plus convenus. Reste un duo d'acteurs à l'aise dans leurs rôles, qui prend du plaisir et forcément nous en donne. Si «Le come-back» est réservé aux nostalgiques d'une période révolue, il est aussi un film parfait à regarder en temps de pluie avec son partenaire.

Olivier Delalyoe

«Le come-back», de Marc Lawrence. Déjà disponible

Ton opinion