Vers-chez-les-Blanc (VD): Huit ans de prison pour les braqueurs d'une poste
Actualisé

Vers-chez-les-Blanc (VD)Huit ans de prison pour les braqueurs d'une poste

Les malfrats sont reconnus coupables de brigandage et de séquestration.

L'affaire en question s'est déroulée le 10 octobre 2012.

L'affaire en question s'est déroulée le 10 octobre 2012.

photo: Keystone/Archives

Le Tribunal criminel de Lausanne a condamné vendredi deux hommes à huit ans d'emprisonnement pour avoir notamment participé au braquage de l'office postal de Vers-chez-les-Blanc (VD) en 2012. Ils sont principalement reconnus coupables de brigandage qualifié et de séquestration.

Pour le président, ces deux ressortissants kosovars de 35 et 45 ans portent une «culpabilité lourde». Et de souligner leur cupidité, la gravité des actes, mais également leur mépris pour autrui. La buraliste a vu «sa vie ruinée. Elle ne s'est jamais remise» de cette affaire, a-t-il poursuivi.

L'affaire en question s'est déroulée le 10 octobre 2012. L'aîné des deux hommes conduit son coaccusé au bureau de poste, accompagné d'un complice qui sera jugé séparément. Avec une arme à feu, ce dernier menace la buraliste avant que le plus jeune des accusés ne la ligote, tout comme deux clients de 75 et 93 ans.

Arme sur la tempe

Braquant l'arme sur la tempe de la postière, il exige d'elle qu'elle ouvre le coffre-fort. En vain, celui-ci est verrouillé et protégé par une minuterie.

Les deux hommes prennent alors la fuite en emportant plus de 27'000 francs. Mais sans l'aide de leur chauffeur. Ce dernier ne viendra effectivement pas les rechercher, probablement par crainte du dispositif policier.

Aussi coupable

Vendredi, le président a souligné que même si le chauffeur n'était pas entré dans l'office postal, il avait voulu cette séquestration et en était donc également coupable. Le prévenu a lui toujours affirmé qu'il ignorait que les deux hommes allaient commettre un braquage quand il les a déposés devant le bureau de poste.

Toujours concernant le chauffeur, le tribunal s'est également penché sur des accusations de tentatives infructueuses de cambriolages en juin 2013, dont ceux d'une villa de Cologny (GE) et du zoo de Servion (VD). Verdict: l'homme est notamment reconnu coupable de tentative de vol, tentative de violation de domicile et de dommages à la propriété.

Récidiviste

Quant à son coaccusé, qui a reconnu son implication dans le braquage à Vers-chez-les-Blanc, il avait déjà été condamné en 2007 à six ans de prison pour un autre brigandage.

Vendredi, il a été reconnu coupable d'entrave à l'action pénale. En 2012, il a hébergé durant deux jours, dans son appartement de La Chaux-de-Fonds (NE), un homme condamné pour avoir assassiné son beau-frère le 29 octobre 2012, dans un box à Renens. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion