Val d'Aoste (I): Huit blessés sont sortis de l'hôpital
Actualisé

Val d'Aoste (I)Huit blessés sont sortis de l'hôpital

Huit des 26 personnes blessées dans l'accident de car survenu mardi après-midi à Etroubles dans le Val d'Aoste (I) ont pu sortir de l'hôpital. L'enquête devra déterminer la responsabilité du chauffeur, décédé dans l'accident en compagnie d'un passager.

Agé de 81 ans, le chauffeur «roulait comme un fou», ont rapporté plusieurs passagers à Claudio Nocera, caissier du Juventus Club de Neuchâtel, organisateur du voyage. M. Nocera, qui s'est rendu au chevet des blessés dans la nuit de mardi à mercredi, a encore indiqué à l'ATS que, selon les voyageurs, le car était «vétuste».

La vitesse excessive dans une descente «très très dangeureuse» semble être la principale cause du drame, a confirmé Giancarlo Fenini, consul général de Suisse à Gênes. L'enquête menée par les carabiniers italiens devra aussi établir si le conducteur était habilité à conduire un car malgré son grand âgé. «C'est la grande question», a dit M. Fenini.

Contactée par les carabiniers pour établir l'identité des victimes, la police du canton de Vaud, où est immatriculé le véhicule, ne démarrera une enquête qu'après une demande officielle des autorités italiennes, a précisé son porte-parole Philippe Jaton.

Société muette

La société propriétaire du bus, Ouest Voyages à Renens (VD), a pour sa part décliné tout commentaire. «Le patron n'est pas en état de parler», a déclaré une employée en renvoyant à la police. Le chauffeur était un auxiliaire.

Selon le service vaudois des automobiles et de la navigation (SAN), responsable des permis, un chauffeur doit se soumettre dès 70 ans à un examen médical tous les 2 ans, qu'il soit auxiliaire ou pas. S'il est en possession de son permis, le chauffeur a dû passer l'examen, autrement le service le lui retire même s'il ne conduit plus, a précisé Luc Mouron, juriste au SAN.

Interrogé sur le fait même d'être au volant d'un car à un âge aussi avancé, M. Mouron a estimé que ce n'était «peut-être pas l'idéal», mais que la décision appartenait à celui qui engage le personnel.

Probable action en justice

Le Juventus Club de Neuchâtel se retournera vraisemblablement contre la compagnie de car, a indiqué M. Nocera. Le club avait déjà voyagé avec elle après que sa compagnie habituelle avait augmenté ses tarifs, a-t-il précisé.

Après avoir rendu visite aux blessés, le consul général de Suisse pour le Val d'Aoste, la Ligurie, la Sardeigne et le Piémont devait se rendre sur les lieux de l'accident. Outre le chauffeur, un passager de 56 ans est décédé lorsque le car est sorti de la route peu avant 16h00 à Etroubles, sur le versant italien du Grand St-Bernard, pour finir sa course contre une maison.

Selon M. Nocera, une douzaine de passagers ont été légèrement blessés, une dizaine plus sérieusement et quatre, qui étaient assis à l'avant, très grièvement. Ceux qui ont déjà pu quitter l'hôpital ont été rapatriés en Suisse par leurs proches.

Supporters de la Juventus

Des 28 personnes présentes dans le bus, 7 sont domiciliés dans le canton de Berne, 10 dans celui de Vaud et 11 dans celui de Neuchâtel.

Le voyage avait été organisé par le Juventus Club de Neuchâtel, dont l'une des principales activités est de permettre de suivre des matches de la Juventus à Turin. Mardi, les supporters devaient assister à la rencontre contre le Real Madrid pour le compte de la Ligue des Champions. Le club italien a exprimé ses condoléances aux proches des victimes en respectant une minute de silence avant le début du match (ats)

Ton opinion