France: Huit cadavres de bébés retrouvés dans un jardin

Actualisé

FranceHuit cadavres de bébés retrouvés dans un jardin

Huit cadavres de nouveau-nés ont été retrouvés à «deux endroits différents» dans un pavillon et un jardin du village de Villers-au-Tertre, dans le nord de la France.

«Nous avons trouvé huit cadavres de nouveau-nés dans deux lieux différents de Villers-au-Tertre», a déclaré à Reuters Eric Vaillant, procureur de la République de Douai. «Deux personnes sont en garde à vue. Il s'agit du père et de la mère des enfants», a-t-il ajouté.

Les deux parents, âgés tous deux d'environ 45 ans, étaient en garde à vue mercredi dans les locaux de la gendarmerie. Le parquet de Douai doit ouvrir jeudi matin une instruction judiciaire, lors de laquelle ils devraient être mis en examen, selon une source judiciaire. Le parquet doit donner jeudi une conférence de presse.

Ossements dans le jardin

Des gendarmes effectuaient toujours mercredi soir des recherches dans la commune de Villers, où se trouvaient notamment des brigades cynophiles, selon la gendarmerie qui évoque «une enquête pour des faits criminels».

Selon le voisinage, les nouveaux propriétaires d'une maison ont alerté la gendarmerie après avoir trouvé des ossements de nouveau-nés dans le jardin de leur nouveau domicile. Les recherches des gendarmes ont ensuite permis de retrouver d'autres corps dans une autre maison, distante d'un kilomètre de la première. L'une de ces maisons serait celle des parents de la femme.

«Des gens normaux»

Dans le village, c'est la stupéfaction qui dominait mercredi soir. «Ce sont des gens avenants, serviables, polis et courtois, qui ne laissaient pas supposer de comportement anormal», a déclaré un homme d'une cinquantaine d'année vivant à une centaine de mètres d'une des maisons, qui s'est dit très «surpris».

«Ce sont des gens normaux, qui ont même un rôle dans la communauté. C'est incroyable», a réagi un autre voisin. Le couple aurait également deux enfants adultes, deux jeunes femmes âgées d'une vingtaine d'années, qui elles-mêmes auraient des enfants. Selon leur voisin d'en face, arrivé en 1997, ils habitaient déjà le village lors de son installation.

Corps momifié en Haute-Savoie

Par ailleurs, en Haute-Savoie, une enquête a été ouverte après la découverte lundi du cadavre d'un autre bébé dans un sac à dos, a-t-on appris mercredi de source proche de l'enquête. Il s'agit d'«un nourrisson de quelques jours à peine, mort, momifié par plusieurs jours de chaleur», précise le quotidien Le Dauphiné libéré qui révèle l'information dans son édition à paraître jeudi.

Des analyses sont en cours pour déterminer les causes de la mort du bébé en vue de définir la nature de l'enquête. (ats)

Ton opinion