Application retirée: Huit cantons bloquent un service d'identification par SMS

Actualisé

Application retiréeHuit cantons bloquent un service d'identification par SMS

Obtenir les coordonnées d'une personne en envoyant son numéro de plaque minéralogique par SMS n'est plus possible dans huit cantons, dont Fribourg.

Ces derniers ont demandé le blocage d'une nouvelle application Internet qui offre cette prestation.

Les cantons se sont adressés directement à l'exploitant de cette application - appelée Carindex -, qui a accepté de bloquer ce service dans les cantons concernés, a indiqué mercredi Marc Rossier, directeur de l'Office de la circulation du canton de Fribourg, revenant sur une information du «19:30» de mercredi de la Télévision suisse romande.

Le site Internet de l'exploitant de l'application informe même que le service n'est plus disponible «pour cause de négociations avec les cantons». Le blocage a été demandé parce que les données appartiennent aux cantons et que l'application Carindex, qui sert en quelque sorte d'intermédiaire, a été mise en fonction sans leur demander l'autorisation, indique M. Rossier.

Pratiques divergentes

La pratique pour transmettre des données personnelles sur la base des plaques minéralogiques diverge d'un canton à l'autre. Les cantons veulent continuer à pouvoir fixer eux-mêmes les conditions. «Certains bloquent par exemple le service SMS entre 22h00 et 06h00», explique Marc Rossier.

Les personnes qui ne souhaitent pas être identifiées via leur numéro de plaque peuvent en faire la demande à leur canton.

Outre Fribourg, les sept autres cantons qui ont demandé le blocage sont alémaniques: Soleure, les deux Appenzell, St-Gall, Thurgovie, les Grisons et Glaris. Ces cantons se sont associés dans leur démarche parce qu'ils utilisent le même fournisseur d'accès Internet pour transmettre les données sur la base des plaques de voiture, a précisé M. Rossier.

(ats)

Ton opinion