Huit chefs tribaux tués par des islamistes au Pakistan
Actualisé

Huit chefs tribaux tués par des islamistes au Pakistan

ISLAMABAD - Huit chefs tribaux engagés dans des négociations de paix visant à instaurer un cessez-le-feu entre insurgés et forces de sécurité dans le nord-ouest du Pakistan ont été abattus par des militants islamistes présumés, a déclaré lundi un responsable des services de sécurité.

Les hommes ont été tués dans des attaques séparées tard dimanche et tôt lundi au Sud-Waziristan, une région montagneuse à proximité de l'Afghanistan où opèrent des militants d'Al-Qaïda et des talibans, a déclaré ce responsable, qui se prononçait sous le couvert de l'anonymat.

Trois d'entre eux ont été sur le marché de Wana, la ville principale de cette province, alors que les cinq autres ont été abattus lors d'attaque contre leur maison, dans une ville au nord de Wana, selon ce responsable.

Ces huit chefs tribaux devaient se réunir lundi afin de faire le point sur les efforts en cours pour négocier une trêve entre l'armée pakistanaise et les militants islamistes. Le gouvernement pousse les chefs tribaux modérés à conclure un cessez-le-feu dans la région, mais sans grand succès.

Les forces de sécurité gouvernementales ont été confrontées à de violents combats au Sud-Waziristan depuis que le Pakistan est devenu un des principaux alliés de Washington dans sa guerre contre Al-Qaïda, après les attentats du 11 septembre.

Le gouvernement accuse Baitullah Mehsud, leader de la rébellion islamiste dans la région, d'avoir perpétré l'attentat qui a coûté la vie à l'ancien Premier ministre Benazir Bhutto. (ap)

Ton opinion