Huit femmes et un homme condamnés à mort
Actualisé

Huit femmes et un homme condamnés à mort

Huit femmes et un homme ont été condamnés en Iran à la peine de mort par lapidation pour adultère.

Les neuf accusés ont été jugés séparément dans différentes villes iraniennes et «peuvent être exécutés à tout moment», a expliqué l'avocate et militante féministe Shadi Sadr, qui fait campagne depuis 2006 contre la lapidation.

La procédure n'a pas été respectée et certaines des condamnées ont plaidé coupable sans connaître la signification des charges à leur encontre, a-t-elle précisé. Les neuf accusés sont âgés de 27 à 50 ans. L'un d'entre eux est un professeur de musique reconnu coupable d'adultère pour avoir eu une liaison avec une de ses élèves.

«Nous essayons de stopper la mise en oeuvre des verdicts. En second lieu, nous voulons amender la loi pénale du pays, qui prescrit la mort par lapidation», a déclaré l'avocate. En vertu des lois islamiques en vigueur en Iran, les hommes condamnés à la lapidation sont enterrés jusqu'aux hanches et les femmes jusqu'au cou. Ils sont bombardés de pierres jusqu'à la mort.

La dernière exécution par lapidation confirmée par le gouvernement remonte à juillet 2007. (ap)

Ton opinion