Publié

BâleHuit policiers sous enquête après une interpellation musclée

En mai 2019, un homme de 19 ans avait été interpellé par des policiers dans le centre-ville rhénan. Le Bâlois, accusé
de violence envers les agents, a par la suite été innocenté. Huit policiers sont aujourd’hui sous enquête.

par
lha/lom
1 / 3
Le contrôle s’est intensifié lorsqu’il a allumé une cigarette. La police l’accuse d’être extrêmement indiscipliné et agressif. J.M. contredit cette version.

Le contrôle s’est intensifié lorsqu’il a allumé une cigarette. La police l’accuse d’être extrêmement indiscipliné et agressif. J.M. contredit cette version.

Lecteur reporter
Le jeune homme a été innocenté en août des charges qui pesaient sur lui, l’accusant d’avoir été violent avec les policiers.

Le jeune homme a été innocenté en août des charges qui pesaient sur lui, l’accusant d’avoir été violent avec les policiers.

20 minutes/lha
Jefferson Mosquera a subi plusieurs blessures durant l’interpellation dont une dent cassée.

Jefferson Mosquera a subi plusieurs blessures durant l’interpellation dont une dent cassée.

20 minutes/lha

Le 24 mai 2019, J.M. a été arrêté par une patrouille de police dans la Freie Strasse, une rue commerçante de Bâle. Le jeune homme de 19 ans roulait sur son skate dans la zone piétonne et se trouvait donc en tort. Lorsqu’il a été arrêté par les agents, J.M. a immédiatement sorti sa carte d’identité et a tenté d’allumer une cigarette. Un policier l’en a empêché et la situation s’est alors rapidement envenimée.

Sa cigarette lui a été retirée de la bouche et J.M. a insulté les agents avant d’être plaqué au sol. Le jeune homme a été embarqué dans un fourgon et a finalement passé la nuit en cellule. À l’époque, des témoins oculaires ont rapporté que plus d’une douzaine de policiers étaient intervenus sur les lieux. «J’ai été contrôlé plusieurs fois, mais je n’ai jamais rien vu de tel», a déclaré le Bâlois d’origine colombienne.

J.M. a contesté la sanction prise contre lui, le condamnant pour violences et menaces contre des fonctionnaires de police. Une contestation qui a porté ses fruits puisque le Tribunal correctionnel de Bâle l’a acquitté en août 2020. Il a été condamné à une amende avec sursis uniquement pour avoir empêché un acte officiel, mais il a été innocenté des accusations de violence physique envers les agents.

La police n’a appelé aucun témoin

L’affaire soulève plusieurs questions. Dans le rapport de police sur l’incident, il est indiqué qu'«aucun témoin n’a pu être identifié ou mis à disposition», et ce alors même que la rue était très fréquentée au moment de l’interpellation, un vendredi après-midi. Le Tribunal a finalement inclus un enregistrement sonore d’un témoin oculaire qui avait été publié par 20 Minuten au cours de la procédure, nos collègues alémaniques ayant été mis au courant de l’affaire par ce même témoin.

Maintenant que la procédure contre le jeune Bâlois de 19 ans est terminée, une enquête est en cours contre les huit policiers impliqués. Ils sont accusés d’agression et de harcèlement sexuel. Le Parquet de Bâle chargé de l’affaire n’a pas fourni d’informations complémentaires, car les investigations «sont toujours en cours».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!