Egypte: Huit touristes américains trouvent la mort
Actualisé

EgypteHuit touristes américains trouvent la mort

Un bus avec 37 touristes américains se dirigeait vers les temples d'Abou Simbel quand il est rentré dans un camion chargé de sable se trouvant sur le bord de la route.

Huit touristes américains en route pour les temples d'Abou Simbel sont morts et 21 ont été blessés dimanche matin dans un accident d'autocar près d'Assouan en Egypte, a rapporté l'agence officielle Mena.

Six femmes tuées

Le bus, qui transportait 37 touristes américains, est rentré dans un camion chargé de sable qui se trouvait sur le bord de la route. Six des touristes décédés sont des femmes, a précisé l'agence. Le conducteur du bus et un guide touristique ont également été blessés.

Le car faisait partie d'un convoi, mais les 69 touristes à bord de deux autres autocars sont indemnes. Selon un responsable de la police, l'accident est survenu tôt dans la matinée à une trentaine de kilomètres au sud d'Assouan.

Selon cette source, tous les touristes blessés, dont quatre sont dans un état critique, ont été transportés dans un hôpital de la ville.

L'ambassade américaine au Caire a exprimé dimanche dans un communiqué sa «profonde tristesse» et promis une assistance consulaire aux touristes et leurs familles. Elle a ajouté que les blessés seraient acheminés au Caire par des moyens militaires, sans donner de bilan précis de l'accident, ni renseignement personnel sur les victimes.

Nombreux accidents routiers

Les routes d'Egypte sont dangereuses en raison du mauvais état des routes et des véhicules, et du non-respect des règles de conduite. Il y a quelque 8.000 morts par an et plus de 30.000 blessés, selon des estimations officielles.

Les diplomates américains se voient d'ailleurs interdire de circuler de nuit en dehors du Caire en raison des risques d'accident, selon le site du Département d'Etat américain.

En janvier 2010, 18 touristes français avaient été blessés dans un accident d'autocar sur la même route, entre Assouan et Abou Simbel.

Les véhicules, individuels ou collectifs, transportant des touristes sur cette route désertique d'environ 300 km, doivent se déplacer en convoi partant à heures fixes, les autorités invoquant des raisons de sécurité.

Les temples d'Abou Simbel, vieux de plus de 3.000 ans, déplacés hors de leur emplacement d'origine pour éviter d'être engloutis lors de la création du barrage d'Assouan dans les années 1960-70, sont l'un des principaux sites égyptiens.

Le tourisme est l'une des premières sources de revenus du pays, avec 14 millions de visiteurs et près de 12 milliards de dollars de recettes attendus pour 2010. (afp)

Ton opinion